Tails Dreamer

Pour tous les fans de Tails et de l'univers Sonic !
 
AccueilTDFactsGalerieActuJeux SonicTDRPGChao GardenFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Accueil TwitterFacebookGallerie des TDFactsActualitésJeux SonicEncyclopédieTDRPGChao GardenFAQ RechercherRejoindreConnexion
Jetez un oeil à l'Encyclopédie Tails Dreamer !
Les Rédacteurs sont fiers de vous présenter leur base de connaissances soniciennes !
Le Rally de Dragon Valley et la défense de Mobius touchent à leur fin. Venez leur dire au revoir !
Adoptez votre chao dans le Chao Garden !
Et inaugurez le Rush de Red Mountain pour gagner rings et nouveaux flickies !

Partagez | 
 

 une drôle et simpathique rencontre....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bluck
[!] Agent de l'AppleCom, Ami des explorateurs - [!] Gardien du Chocolat
avatar

Masculin Messages : 582
Age : 21
Localisation : QG de la R, avec Tidus ou encore à la foret mystic ruin.
Humeur : amicale, déconneur et puis fou!!!

MessageSujet: une drôle et simpathique rencontre....   Mer 30 Nov 2011 - 21:36

alors je marchais dans une ville sans but précis après 4 ans de solitude, ma 1ere réaction fut d'essayer de renouer un contact avec les autres mobiens.
remarquant que ma lame n'étais pas très apréciée dans les éparages, je la rangeait dans l'une de mes poches. Ma première étape fut d'allez à la taverne la plus proche goûter autre chose que des herbes, viandes grillés ou crue et de l'eau. Commandant la spécialité de la maison je fit état des lieux:
un batisse de brique ou chaque parcelle de mur était recouvert d'affiche avec le visage d'eggman. Le dégout à du se lire sur mon visage car un groupe d'amis me fit une remarque assez pinçante:

"Nous avons assez de problème ici alors n'en rajoute pas et disparait d'ici.
-je n'ai d'ordre de personne si je veut rester ici je resterais, je n'ai pas peur de lui ce sale gros qui croit tout controler et si toi tu à la frousse, c'est ton problème. tu ne mérite même pas la pitiée."

un silence de mort s'abbatit dans la salle, plus personne n'osait respirer, tout le monde écoutaient les bruits extérieur à quelquonque bruit trahissant l'approche de robot. Seul le silence répondit en échos.
le barman m'ordonna de sortir le plus vite possible avant que l'irréparable ne se passe même si tout le monde avais sa petite idée sur ce qu'il allais ce passé plus tard.

Une fois mon cocktail finit, je partit en laissant un pour-boire avec le peut d'argent que j'avais trouvé lors de ma fuite 4-5 ans plus tôt. Une fois sortit je m'éloigna de la ville en ayant l'idée de voir la mer que j'avais entendu si belle lors de conversation dont je n'étais pas invité.
quelques minutes après être sorti, j'entendis une porte s'ouvrir et des pas qui me suivais... je fit comme si de rien n'était.

une fois arrivé au bord de l'océan je me suis dis qu'une pose n'étais pas de refut sauf que dans les minutes qui suivirent, une patrouille d'une quinzaine de robots patroullais au bord de la plage. Une fois qu'il fut dans mon champs de vision, je ne présageais rien de bon, un frisson me parcourut dans tout le corps.... vraiment rien de bon.
J'avais raison, il me mire en joue à peine je fut à portée.
Me levant rapidement j'enfilais mon arme et voila j'étais près aux combat.


la 1ere salve avait été facile à esquivé, cela ma permit de me raprocher dangereusement de ces ennemis. Mon premier couteau filla plus vite que le vent transperçent de par en par ma cible. Les robots avais compris que j'étais très dangereux, il se séparèrent en binome, ça allais corsé les choses. Je sprintais à vive allure vers le groupe le plus proche lançant un deuxième couteaux en chemin qui fit mouche comme le premier. Arrivé à porté des robots, j'utilisa mon gant pour ralentir le temps, j'ai pu esquivé un coup porté dans le dos et un tire qui allais vers mon visage, les 2 robot fut sectionné en deux partie chacun grace à ma lame en acier qui est sur mon avant bras.
Le deuxieme groupe fut détruit rapidement avec un jet casi simultané de mes couteaux, les 2 robots tombèrent net. ils en restaient encore 10 à détruire, mes force me quittais rapidement, je pris même un tir au niveau de mon épaule droite.

bande de salo*****, jamais je me plierais à vos règle et vous le savez seul la mort attend l'un de nous deux, on verra qui elle emportera.

seul un rire métallique me répondis, s'en étais trop: ma rage domina ma douleur et je me suis jeté avec fougue sur l'ennemis seul mon envie de détruire me permit de resté debout, j'exterminais les autres groupe avec mes dagues dont plusieurs fit mouches même si il y eu quelque raté, ma lame sectionna plus de la moitier des robots même si cela me couta une blessure au niveau de la jambe.

juste après je suis tombé sur le sol, je sentais le monde se dérobé. En levant la tête je n'avais pas remarqué qu'il y avais encore un robot que je ne pouvais détruire à cause de mon état et de la distance. j'ai eu juste le temps d'appercevoir une lumière blanche comme qui dirais divine puis le monstre disparue.

Le personnage que j'avais sentie à la taverne était la... j'en était sur puis se penchant sur moi, je sentit la peau de mon épaule puis de ma jambe se relié et ce ressouder. J'ai dis une dernière chose avant de partir dans le monde de l'abime:

"merci, moi c'est bluck, Amel bluck"




Revenir en haut Aller en bas
Docteur Robotnik
Chef des Egg Armées Badniks
Chef des Egg Armées Badniks
avatar

Masculin Messages : 1828
Age : 26
Localisation : Bullet Station, avec Carol
Humeur : Lord Brevon a une armée... MOI AUSSI ! HA !

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
25/100  (25/100)
Rings Rings: 933

MessageSujet: Re: une drôle et simpathique rencontre....   Ven 2 Déc 2011 - 20:00

[Suite de Les Problèmes de Snow, la Résistance se replie, Intermède à l'Hôtel d'Emerald Coast]

HJ- Bon, tu as déjà un assez bon niveau littéraire. Au moins, pas de problème sur ce niveau.

Je précise juste : tu ne peux faire agir que les personnages non joueurs et faire intervenir des robots moyennement puissants. Et ton propre personnage, bien sûr. Ton post respecte les règles, mais n'oublie pas que le compte Eggman est là pour te mettre des bâtons dans les roues. Tu peux t'ajouter de la difficulté, mais à tes risques et périls.

Quant aux membres de la résistance, n'anticipe pas trop leurs réactions : tous les RP sont simultanés, tu ne peux pas les faire intervenir à ta guise.
Tu peux leur faire faire des actions simples, mais quant à prédire leurs actions sur une si large période de temps...
Tu ne pourras te permettre ce genre de chose qu'après avoir bien compris les personnages. Là, tu as trop fait agir Popotin à ta guise alors que les membres de la Résistance ont un caractère très particulier.
Pour rectifier le tir, je vais un peu nuancer tout ca. Pas grand chose, mais des détails importants (exemple : Frère Popotin dans une taverne ? Non.)

Fais attention à ne pas confondre Emeral Coast et Emerald Ocean !
Mobius est un monde très évolué. Les tavernes ont évolué en bar et restaurants.

Ah ! Et si mes HJ font trois kilomètres, ne t'inquiète pas : c'est normal. Ce n'est pas toi qui faute, c'est moi qui est imprécis. -HJ


Valentin


"La Taverne"
Il y a des jours comme ça où l'inspiration jaillit de façon plus ou moins éclatante. Le jour où Valentin décida d'ouvrir un bar dans la rue de Station Square donnant sur la mer, il avait été gâté.

Rien de plus simple. Une ambiance d'antan combinée aux toutes dernières recettes de coktail, et il s'attirait une clientèle très vaste.
Il y avait juste un type de clientèle qu'il n'aimait pas recevoir : les robots. Pas tellement par discrimination, non, seulement parce que la vie est bien plus simple sans que des espions du Tyran vienne inspecter votre établissement dans les moindres recoins.

Ca n'aurait pas gêné Valentin outre mesure s'il n'avait rien eu à cacher.
Sauf que si. Il avait un secret. Et ce n'était pas que celui de son coktail spécial.
Il était de mèche avec la Résistance.

Il en avait suffisament enterndu parler pour qu'un moine grassouillet vienne un jour lui en parler. N'ayant aucune envie de s'engager dans une entreprise aussi périlleuse, il promit de ne jamais en parler. La seule chose qu'il accepta, ce fut le rôle d'informateur.
Aussi avait-il dans son carnet d'adresse un numéro très particulier qui lui permettait de joindre le moine par l'intermédiaire de son bâton. Et si jamais les patrouilles venaient fouiner dans ses cahiers... Valentin ne voulait pas être assimilé au moine. Ce dernier n'était pas recherché, mais considéré comme potentiellement dangereux. Moins on considèrerait Valentin comme une de ses connaissances, mieux il se porterait.

Il faisait donc son possible pour paraître innocent. Pariant sur le narcissisme de l'Empereur, il avait fait coller de nombreuses affiches à l'effigie du Docteur Robotnik sur ses murs. Il faisait par la même occasion passer un message implicite à ses clients : "je veux pas d'embrouilles".

Cela ne l'empêchait pas de prendre son rôle d'informateur très au sérieux.
Aussi, lorsqu'un guerrier jettant des regards méprisants aux affiches, Valentin ouvrit grand les yeux et les oreilles. Un des habitués de la maison, craignant pour la sécurité de celle-ci, alla à sa rencontre, l'enjoignant à se tenir tranquille :

"Nous avons assez de problèmes ici alors n'en rajoute pas et disparait d'ici."

Valentin grimaça. C'était un peu dur. Mais il connaissait bien son client, et savait que s'il se montrait aussi hostile envers un étranger, c'est qu'il l'avait identifié comme potentiellement dangereux.
La réponse de l'inconnu fut tellement acerbe que Valentin faillit s'étouffer.

"Je n'ai d'ordre de personne. Si je veux rester ici je resterai, je n'ai pas peur de lui ce sale gros qui croit tout contrôler. Et si toi tu à la frousse, c'est ton problème. Tu ne mérite même pas la pitiée."

Tout le monde se figea. Ce type était suicidaire. Tout était filmé. Ce n'était qu'une question de temps avant que cette déclaration n'arrive aux oreilles de l'Empereur.
Valentin l'aurait bien fichu dehors pour avoir osé insulter un de ses plus fidèles clients, mais les jours de cet homme étant comptés, tout le monde décida de retourner à leurs occupations. Les robots ne viendraient pas tout de suite. La Taverne était un bar qui avait prouvé à Eggman que rien ne serait projeté contre lui entre ses murs. Dès que ce type sortirait, il serait arrêté, et plus personne n'en entendrait jamais parler.

Valentin eut cependant le réflexe d'appeler Frère Popotin sur son bâton magique grâce au numéro spécial. Il l'avertit qu'un guerrier venait de se mettre grandement en danger, sans développer plus. Plus le coup de fil serait rapide, moins il serait suspect. Car il raccrocha bien vite pour appeler sa mère et prendre de ses nouvelles.
Ainsi, si jamais on relevait son appel au moine, il prétendrait que c'était un faux numéro. Et qu'il s'était trompé justement à cause de la remarque très déstabilisante du guerrier.

La Résistance ne lui demandait rien de plus que de la discrétion. Mais personne d'autre que les membres de la Résistance ne l'avait jamais mieux conseillé pour dissimuler ses actes. La discrétion, ça les connaissait.
Evidemment, il ne savait pas que la Résistance venait de mener un assaut on ne peut plus indiscret contre Robotropolis...

Il attendit l'arrivée du moine en se désintéressant totalement du nouvel arrivant. Mais celui-ci buvait plus vite que le moine ne se mouvait, et bientôt il quittait la Taverne en laissant un petit pourboire. Valentin demanda à un de ses deux serveurs de prendre soin du bar pendant qu'il s'absentait. Il suivit le guerrier sans l’interpeller, au cas où il changeasse de direction et que Valentin dût rappeler Frère Popotin pour lui indiquer tel changement.

Quand les robots croisèrent la route de l'épéiste, Valentin estima que le moine serait parfaitement capable de le localiser sans son aide. Il fit demi-tour, fuyant assez naturellement et logiquement une scène de bataille à laquelle il ne voulait en aucun cas être mêlée.

Il rentra au bar, tout le monde se tourna vers lui, l'interrogeant du regard. Il fit un regard assez bienveillant pour persuader les autres qu'il n'y aurait pas de problème. La Taverne ne risquait rien, et le moine saurait aider le guerrier, il n'avait donc pas tort.
Mais même lui n'était pas convaincu.


___________________________


Frère Popotin


[Suite de Les Problèmes de Snow, la Résistance se replie, intermède Popotin et Cie à Emerald Coast]

Frère Popotin avait eu une journée incroyable, entre devoir instruire deux jeunes nouveaux membres, devoir en secourir un à l'assaut de Robotropolis après avoir investigué sur son enlèvement, se replier, et ramener un paquet de nouveaux inconscients dans un QG secret. Il y avait des cours de discrétion qui se perdaient.

Et maintenant, lui, le moine grassouillet, se devait de voler au secours d'un énième inconscient qui avait osé insulter l'Empereur dans un lieu public et se vouant ainsi à un avenir peu enviable. Valentin l'avait prévenu à l'aide d'un numéro spécial que Frère Popotin recevait sur son bâton.
Bâton qui était extrêmement encombrant, d'ailleurs. Il était prévu pour la marche, activité à laquelle Frère Popotin excellait, non pas pour la course, activité à laquelle le moine était beaucoup, beaucoup moins entraîné.

Il n'eut pas à atteindre le bar de Valentin pour retrouver le guerrier. Celui-ci était sorti, et faisait connaissance avec un bataillon des forces spéciales robotiques de Station Square.
Frère Popotin s'arrêta. Déjà, il était épuisé : il avait du parcourir un bon kilomètre en courant alors qu'il était déjà fatigué auparavant. Il allait passer une excellente nuit, c'était certain. Mais surtout, il comptait bien observer les capacités de ce téméraire épéiste.

Car c'était un épéiste. Mais pas que. Il envoyait des projectiles sur ses adversaires, leur sautait dessus... Il était puissant, mais s'épuisait vite. Si bien qu'il finit pas être submergé.
Frère Popotin n'était pas expert en art martiaux, mais il avait déjà quelques conseils à donner à cet individu.

Le voyant perdre pied, le moine se releva du banc public sur lequel il s'était installé pour retrouver son souffle, et incanta une orbe de lumière, sort d'attaque d'assez haut niveau qui lui demanda beaucoup d'énergie. Les derniers robots qui avaient survécu au guerrier furent soufflés par l'explosion lumineuse et furent ainsi mis hors service.

Il s'approcha alors du combattant à terre, blessé et affaiblis. Il guérit sommairement ses blessures par apposition des mains, tandis que celui-ci lui disait faiblement :

"Merci, moi c'est Bluck, Amel Bluck"

Et tandis qu'il perdait connaissance, Frère Popotin répliqua :

"Un plaisir. Mais je vous préviens, je ferais pas ça tous les jours."

Il le traîna jusqu'au banc, l'y assit, et commença à lui donner une bonne volée de gifles pour le réveiller. Ce n'était pas très indiqué pour réveiller un blessé, mais Frère Popotin n'avait pas le temps, ni le courage, d'attendre qu'il se réveille. Et avec le soutien de ses sorts de soins, ce guerrier ne risquait pas grand chose.

Il fallait le réveiller, et le ramener à Emerald Coast. Là bas, il rejoindrait les deux autres épéistes et pourrait faire croire que ces trois individus, blessés, nécessitaient des soins, et que cela expliquait pourquoi le moine s'était retrouvé avec eux. Quant aux autres qui l'avaient suivi... eh ben c'étaient ses assistants, voilà tout.
Avec Eggman au pouvoir, il valait mieux avoir une bonne explication pour chacun de ses actes...
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com/h48-commandant-perdu
Bluck
[!] Agent de l'AppleCom, Ami des explorateurs - [!] Gardien du Chocolat
avatar

Masculin Messages : 582
Age : 21
Localisation : QG de la R, avec Tidus ou encore à la foret mystic ruin.
Humeur : amicale, déconneur et puis fou!!!

MessageSujet: Re: une drôle et simpathique rencontre....   Dim 4 Déc 2011 - 14:41

-HJ- ok pour ne pas faire de "grossee" action sur les perso que je ne controle pas.
par conre faudras me guider un peut dans univers et me dire si je fait la moindre faute.

par contre pour la suite je voit pas quoi faire mon perso est tombé dans les pommes donc je pensais plutôt à toi qui fasse une action avec mon perso (genre le transporte à l'abri etc... et que tu décrivent mon réveil que tu pose certaine question puis moi j'y répondrais par a suite. -HJ-


alors que la paix et la sérénité m'étais gracieusement offerte et que je ressassais mon dernier combat. Quand tout à coup, une volé de baffe me réveilla lentement de ce rève.
A mon réveil une étrange personne me boucha la vue... un humain, et pas tout jeune non plus. Mon premier réflexe fut de le repousser même si ma condition physique n'étais pas du tout prète à un effort avec le combat de tout à leur. Mon deuxième réflexe a été de regarder mes blessures au niveau de ma jambe, en voyant quel étaient refermé une partie qui était plongé dans l'oublie remonta: la personne qui ma soigné est la personne qui ma réveillé, j'en suis sur.
Cette personne ma sauvé la vie, je pense pouvoir avoir confiance en lui mais cela je verrais plus tard en attendant le moins que je puisse faire et de l'écouter ce qu'il a me dire, des conseils à me donner ou des prévention sur la puissance de ce fameux eggman.

"-Je te remercie de m'avoir sauvé ta'leur mais je pense qu'il n'est pas bon de rester dans les éparages même si je suis peut être pour toi un fou je sais être quelqu'un de sensé. Vue comment tu à massacré ces robot "en montrant du doigt les restes de caracasse des robot" je ne pense pas que tu sois pour eggman et encore moins un de ses sbire donc je vais être franc avec toi je cherche par n'importe quel moyen, le moyen de détruire une bonne fois pour toute ce monstre...

me revelvant avec difficulté, je refusais l'aide de l'étrange personne les apparence sont trompeuse, je ne pensais pas qu'une personne de ce stut pourrais faire autant de dégat.

"-tu connais déjà mon nom c'est pas mal mon histoire attendras, je suis sur que tu voudrais bien la connaitre"

cette histoire commence vraiment à m'exité, des personnage étrange au pouvoir dévastateur, un but noble mais dangereux et plein de robot à botté le train. je sens que j'ai bien fait de quitté ma bonne et vieille forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Robotnik
Chef des Egg Armées Badniks
Chef des Egg Armées Badniks
avatar

Masculin Messages : 1828
Age : 26
Localisation : Bullet Station, avec Carol
Humeur : Lord Brevon a une armée... MOI AUSSI ! HA !

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
25/100  (25/100)
Rings Rings: 933

MessageSujet: Re: une drôle et simpathique rencontre....   Lun 5 Déc 2011 - 0:24

Frère Popotin


HJ- N'aies crainte : si je te fais commencer en compagnie d'un administrateur, c'est justement pour montrer tes erreurs et te guider.
Tu vas bientôt constater trois choses :
- Eggman a TOUJOURS une longueur d'avance.
- La mentalité des Membres de la Résistance est très réaliste.
- Les plans de la Résistance et leurs attaques combinées sont surréalistes.
En gros, il faut beaucoup réfléchir, prendre du recul quand on veut penser comme un Membre de la Résistance ; il faut toujours imaginer la faille dans notre plan car si elle existe, Eggman l'a prévue ; les attaques en équipe sont très valorisées et plus un joueur a d'imagination, plus il a de chance que ca fonctionne.

Attention : pense qu'à chaque action, il y a réaction. Et que parfois, la réaction à la première action empêche la seconde. C'est pourquoi il faut savoir en faire peu, mais beaucoup décrire les réflexions et les intentions de ton personnage. -HJ



Le guerrier semblait complètement saoul. C'était peut-être lié à sa consommation dans le bar ? Si Valentin lui avait servi un cocktail alcoolisé, la combinaison avec ses sorts de soins pouvait l'avoir en partie drogué.

En tout cas, il semblait s'être plongé dans une agréable torpeur de laquelle le moine eut du mal à l'extirper.
Et à quel prix ! Il fut si soudainement repoussé qu'il ne dut sa reprise in extremis de son équilibre que grâce à l'appui qu'il pris sur son bâton.
Le guerrier était vigoureux même blessé. Un bon point dans des champs de bataille. Un très bon point pour prendre la fuite face à Eggman. Un très mauvais s'il est allié à Témérité.

Frère Popotin s'écarta donc du combattant le temps que celui-ci constate avec une intrigue évidente que ses blessures avaient cicatrisé. Heureusement que le moine avait pris l'habitude de soigner ce genre de blessures légères que la plupart des opposants au régime collectionnaient très rapidement.

Le moine eut droit aux habituels remerciements qu'il recevait de ses patients, avant de subir un discours vraiment osé dans une rue d'une ville aussi surveillée.


"Je te remercie de m'avoir sauvé ta'leur mais je pense qu'il n'est pas bon de rester dans les éparages même si je suis peut être pour toi un fou je sais être quelqu'un de sensé. Vue comment tu à massacré ces robots je ne pense pas que tu sois pour eggman et encore moins un de ses sbires donc je vais être franc avec toi je cherche par n'importe quel moyen, le moyen de détruire une bonne fois pour toute ce monstre...

Il tint absolument à se relever. Frère Popotin était tellement effarés devant les propos du guerrier qu'il ne parvint pas à lui imposer la station assise.

"-tu connais déjà mon nom c'est pas mal mon histoire attendras, je suis sur que tu voudrais bien la connaitre"

Bon. En bref, ce type est un suicidaire inconscient qui se croit important et autonome.

Frère Popotin se promit de lui expliquer très précisément en quoi il se trompait dès qu'il se retrouverait en lieu sûr. En attendant, il devait le sortir du guépier dans lequel il s'était fourré.

Aussi, il s'avança calmement vers lui en lui expliquant :


"Très cher Monsieur, vous êtes effectivement fou. Plus que vous ne le croyez d'ailleurs. Vous déraisonnez. Vous hallucinez, et cela vous fait prononcer des phrases que jamais vous n'auriez pensé. Calmez-vous donc, il est de votre devoir de cesser ces divagations. Le Docteur Robotnik, notre Empereur, vous éliminerait pour moins que ça. Soufflez un coup, puis venez avec moi : vous avez besoin de repos dans un endroit sûr. Suivez-moi, je peux vous aider."

Sa voix était impérieuse. Tout du long, il faisait des gestes précautionneux avec les mains pour l'enjoindre à garder son sang froid, comme on le ferait à un enfant. Mais son visage était expressif, et il envoyait un message qu'il espérait clair : "jouez le jeu, ou on meurt tous les deux". Tout ceci n'était que comédie, mais elle était nécessair et devait être bien jouée pour s'attirer la clémence d'Eggman.

Le moine espérait faire croire que le guerrier, saoul, avait perdu l'esprit, et ainsi qu'il s'était exclamé des propos qui avaient dépassé sa pensée. Attaqué par des robots à cause de ses erreurs, le moine avait du faire quelques dégats pour le calmer. Encore sonné après le choc, le guerrier aurait continué ses divagations.
En réalité, Frère Popotin voyait en lui une recrue de choix, quoiqu'excessivement impulsive. Il voulait l'aider, mais sa première leçon consistera à faire confiance en ses aînés et apprendre à jouer la comédie, même si cela dégoûte. C'est bien malgré lui que Frère Popotin avait associé "Robotnik" à "notre Empereur", et même si de tels dires le répugnaient, il devait les prononcer.

Évidemment, le moine ne savait pas qu'Amel Bluck était déjà recherché.
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com/h48-commandant-perdu
Bluck
[!] Agent de l'AppleCom, Ami des explorateurs - [!] Gardien du Chocolat
avatar

Masculin Messages : 582
Age : 21
Localisation : QG de la R, avec Tidus ou encore à la foret mystic ruin.
Humeur : amicale, déconneur et puis fou!!!

MessageSujet: Re: une drôle et simpathique rencontre....   Lun 5 Déc 2011 - 21:56

HJ- je sais que la mentalité des membres de la résistance sont réaliste mais étant donné que mon perso vient de la foret il a évolué dans un autre monde sans voir évolué le monde "urbain" il a connu que la prison et non le black-out sur toutes les formes de révolution.
le HJ est assez court Razz HJ


alors que je sortais peut à peut de mon réveil forcé, ma lucidité revint, et je trouvais déjà que l'hatitude de la vieile personne ne tournais pas rond et lorsqu'il me lança cette phrase:

"Très cher Monsieur, vous êtes effectivement fou. Plus que vous ne le croyez d'ailleurs. Vous déraisonnez. Vous hallucinez, et cela vous fait prononcer des phrases que jamais vous n'auriez pensé. Calmez-vous donc, il est de votre devoir de cesser ces divagations. Le Docteur Robotnik, notre Empereur, vous éliminerait pour moins que ça. Soufflez un coup, puis venez avec moi : vous avez besoin de repos dans un endroit sûr. Suivez-moi, je peux vous aider."

en moi ça a fait tilte, pourquoi une personne aussi puissante dirait t'elle que je suis fou alors qu'elle à détruit aussi des robots comme moi? pour nous couvrir, pourquoi dire notre Empereur? je ne pense pas qu'il l'aime vraiment, personne n'aime réellement ce fou car il nous a tous pris un être cher. Non ce n'est pas sa volonté. Pourquoi me traiter de saoul? de fou? pour nous donner un alibis surment, mais pourquoi? ... les robots, voila pourquoi ils sont des millions, ils sont rustre et écoute les ordres sans demander pourquoi ou pour quel raison.
Cette homme cherche encore une fois à me sauve, à nous sauvé d'une erreur de ma par encore une fois. Il est pas trop tard pour jouer le jeu.

Alors que je commençais à trébucher à cause de la fatigue, je marchais d'une démarche mal assuré en amplifiant ma mal adresse.
je me'exclamais à intervale réguliers:
" rrrrraaaaaa qu'est ce qu'elle était bonne la spécialité de la taverne hic, j'en voudrais bien une ou deux autre, ça fait si longtemps que j'avais pas bue de si bonne bière... hic
même si ce fut la première de ma vie, je souriais interieurement
et je continuais ainsi à parlé de vin et de spécialité du coin avec ce fameux inconnu, meme si je n'avais aucune idée de ce que je racontais.





Revenir en haut Aller en bas
Docteur Robotnik
Chef des Egg Armées Badniks
Chef des Egg Armées Badniks
avatar

Masculin Messages : 1828
Age : 26
Localisation : Bullet Station, avec Carol
Humeur : Lord Brevon a une armée... MOI AUSSI ! HA !

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
25/100  (25/100)
Rings Rings: 933

MessageSujet: Re: une drôle et simpathique rencontre....   Mar 6 Déc 2011 - 21:48

Frère Popotin

HJ- Ok pour la personnalité décalée (ça fait un effet absolument génial Smile ).

Attention, réalistes, mais pas omniscients. Les membres de la Résistance peuvent faire des erreurs. Le regard nouveau des derniers arrivants peut les aider. Les vétérans sont là pour enseigner les rudiments et estimer les possibilités de succès, mais plus les plans viennent des nouveaux membres, mieux c'est !
Et n'oublie pas non plus que ce n'est pas parce qu'une action est effectuée avec telle intention qu'elle ne sera interprétée dans ce sens. Ce n'est pas un reproche, mais garde-le à l'esprit.

A propos de la mise en forme : ce n'est pas obligé, mais se conformer à la norme facilite la lecture par la standardisation de l'apparence des posts (traduction : quand on fais tous pareil, c'est mieux, mais c'est pas obligé). C'est pourquoi la narration est généralement en italique, les paroles en gras coloré et les pensées en couleur et entre étoiles. -HJ



Le guerrier se montra assez compréhensif. Très bien. S'il était capable de faire confiance en Frère Popotin, les explications rentreront bien plus facilement.

Il titubait, et mimait très bien l'homme saoul. Peut-etre un peu trop, en comparaison de son attitude antérieure, mais l'excuse des sorts de soins qui drogue les patient ayant ingéré de l'alcool est assez bonne pour tenir.

Il y allait très fort, ayant soudainement repris le thème du vin et braillant si fort que rien ne pouvait plus l'arrêter. Le moine se demandait d'ailleurs s'il se rendait compte du spectacle qu'il donnait. Peut-être son sort et son cocktail l'avaient suffisamment drogué pour qu'il crie si fort ? Ou bien il en faisait trop volontairement ?

Il lui proposa de s'appuyer sur son épaule en lui répétant de se calmer, avec un ton bien différent, signifiant "doucement ! Attirer l'attention n'est pas la solution !". Il commença à se diriger vers la plage.
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com/h48-commandant-perdu
Bluck
[!] Agent de l'AppleCom, Ami des explorateurs - [!] Gardien du Chocolat
avatar

Masculin Messages : 582
Age : 21
Localisation : QG de la R, avec Tidus ou encore à la foret mystic ruin.
Humeur : amicale, déconneur et puis fou!!!

MessageSujet: Re: une drôle et simpathique rencontre....   Mar 6 Déc 2011 - 22:22

HJ ok pas de problème je vais essayé de m'initié à la présentation mais faudras me dire ou esque j'ai fait des faute pour pouvoir les éviter plus tard
sinon ne t'inquiète pas je fait pas en fonction de ce que tu me dis mais putôt comment je le pense ^^ HJ





bluck pensais bien faire et continuais cette mascarade de l'homme saoul, le paysage défilais lentement et tous les yeux étais braqué sur moi, enfin nous, pour moi tout ces visages étaient pour moi de vraie inconnu. Je me sentais un peut oppressé par tout ces regard fixe qui me détaillais comme un ennemis potentiel. Mais malgré tout je continuais à être un peut bruyant voir même un peut trop à mon gout mais pour moi un saoul qui baisse le ton d'un coup ça ne le fait pas, ça serais même beaucoup trop voyant. Alors en plein milieu de mes monologues sur l'alcool je sortie une phrase ui aurais pu être prise par n'importe qui comme une débilité mais pour moi elle avais un sens, en esperant qu'elle en eu aussi un sens pour la personne qui m'accompagnais:


le temps est comme un refuge rien ne peut le traverser on est protéger contre toute éventualité elle est pour moi comme une maison, un chez moi.

cette phrase voulais se traduire par "dans une maison close ont est protégé contre tout même si on se fait attaquer." Un homme saoul qui sort d'une tarverne et qui détruit un escadrons de robot, ça cour es rue donc vaut mieux être prudent, j'espere que je n'aurais pas recourt à ce pouvoir qui me videra presque entièrement de mes forces, il me restera juste assez pour marcher et encore tout dépendras de la taille de la maison.

je priait interieurement pour que tout se passe bien jusqu'a ce que le drole de personnage qui m'accompagne m'aura tout dit sur tout ce bordel.
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Robotnik
Chef des Egg Armées Badniks
Chef des Egg Armées Badniks
avatar

Masculin Messages : 1828
Age : 26
Localisation : Bullet Station, avec Carol
Humeur : Lord Brevon a une armée... MOI AUSSI ! HA !

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
25/100  (25/100)
Rings Rings: 933

MessageSujet: Re: une drôle et simpathique rencontre....   Jeu 8 Déc 2011 - 19:13

Frère Popotin

HJ- Tout ceci est donc un très bon départ de ta part. On commence déjà à faire dans le subtil, c'est cool ! Tout à fait d\'accor
Bien, il est temps de rejoindre les autres, qui n'ont même pas eu le temps de poster pendant mon apparté ! -HJ




Le guerrier aurait fait un excellent comédien. Il fallait juste éviter trop de régularité, un peu plus de variations dans les tons, et un peu plus de discrétion, et il s'en sortirais très bien.

Sauf qu'ils croisaient de nombreux robots. Frère Popotin faisait des signes assez explicites pour montrer qu'il n'était pas en état d'être interrogé, mais il savait qu'il aurait des problèmes, si ça continuais comme ça...

Le guerrier s'agitait tellement que son épée faillit glisser de son fourreau. D'un geste instinctif, Frère Popotin repoussa la lame dans le fourreau d'une petite tape de la main, alors que son possesseur reprenait la parole.


"Le temps est comme un refuge rien ne peut le traverser on est protéger contre toute éventualité elle est pour moi comme une maison, un chez moi."

Il divagait drôlement bien. Frère Popotin prit le temps d'apprécier la phrase joliment tournée. Ca lui faisait d'ailleurs penser qu'il ferait mieux de se dépêcher de rejoindre le QG, pour se mettre à l'abris.
Un refuge... une maison... un chez-soi...
Frère Popotin eut un instant d'arrêt. Est-ce que le combattant venait de lui faire passer un message secret derrière son envolée lyrique ? Ca voudrait dire que ce fou impulsif suicidaire avait de sacrées ressources, finalement...
Ou bien c'était juste une coïncidence. Frère Popotin répondit donc simplement :


"Là, là, c'est bien. Je te ramène dans mon petit cabinet, en on en parle plus..."

En gros, pas d'inquiétude, Frère Popotin savait où il allait. Il finit par atteindre la plage sans encombres, même si de nombreuses personnes les avaient vu. C'était jamais une très bonne chose de capter l'attention, il allait falloir faire vite. Le soleil se couche, les patrouilles deviennent encore plus agressives à l'approche du soir, craignant des rassemblements nocturnes.
S'ils savaient...


[Suite à Les problèmes de Snow, la Résistance se replie, Intermède Frère Popotin et Cie à Emerald Coast]
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com/h48-commandant-perdu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une drôle et simpathique rencontre....   

Revenir en haut Aller en bas
 
une drôle et simpathique rencontre....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tails Dreamer :: Zone RPG :: Mobius :: Espaces métropolitains :: Station Square-
Sauter vers: