Tails Dreamer

Pour tous les fans de Tails et de l'univers Sonic !
 
AccueilTDFactsGalerieActuJeux SonicTDRPGChao GardenFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Accueil TwitterFacebookGallerie des TDFactsActualitésJeux SonicEncyclopédieTDRPGChao GardenFAQ RechercherRejoindreConnexion
Jetez un oeil à l'Encyclopédie Tails Dreamer !
Les Rédacteurs sont fiers de vous présenter leur base de connaissances soniciennes !
Rejoignez le projet Résurrection de Cosmo !
Participez aux activités et proposez vos idées !
Adoptez votre chao dans le Chao Garden !
Et inaugurez le Rush de Red Mountain pour gagner rings et nouveaux flickies !

Partagez | 
 

 Le coin des déséspérés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant
AuteurMessage
vіncеnt456‍
[~]Trixie Fantasmer affamé


Masculin Messages : 1953
Localisation : perdu

Fiche du Chao
Nom:
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
100/100  (100/100)
Rings Rings: 0

MessageSujet: Le coin des déséspérés   Dim 15 Mai 2011 - 23:30

Ceci est un beau forum. Une très bonne ambiance y règne. Mais les membres n'ont pas toujours de bonne ambiance dans la tête. Aussi, je vous propose de poster ici tout ce qui n'est pas bon pour vous.

Aucune de ces règles ne s'appliquent ici, seulement  les règles qui suivent doivent impérativement êtres repectées :

Desesparate pumpkin!

Vous pouvez tout poster, tout exprimer.
Aucune restriction quant au contenu des posts.
Il y a une section flood si une idée dénuée de tout sens vous passe par la tête. Mais ici, c'est seulement pour exprimer ses problèmes.
Double-post autorisé.
Je vous demande d'être indulgent envers le contenu des posts.
Ne répondez à un post que pour proposer une solution. Ici, c'est pour s'exprimer, pas pour engager une dispute.
Défoulez-vous complètement, ce sujet est fait pour ça.
Exprimez-vous en toute sincérité. Pas de blagues ici.
Vous n'êtes pas obligé de lire le post de votre voisin du dessus. Ne lisez pas le post si vous savez que ce post comporte des propos blessants à votre égard.

souvenez-vous que j'ai crée ce sujet pour vous et que je risque gros. Alors respectez les règles que je dois vous imposer.


Dernière édition par vincent456 le Dim 15 Mai 2011 - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maritin
Prince Peluche
Prince Peluche


Masculin Messages : 862
Age : 21
Localisation : Melancholy land.
Humeur : En mauvaise phase...

Fiche du Chao
Nom:
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
100/100  (100/100)
Rings Rings: 0

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Dim 15 Mai 2011 - 23:54

Je me sens triste, voilà tout...

Non pas d'une genre de tristesse qui peut partir comme elle est venue, non.

Mais bien d'une qui peut durer toute une vie...

Chagrin d'amour... La pire espèce de tristesse qui soit...

Et dire que tout ça c'est juste parce qu'une fille que j'aime ne m'aime pas...

Je ne peux me défaire d'elle... Je ne peux me tenir distant d'elle...

Elle occupe mes pensées presque en permanence...

Les liens sont déjà trop forts...

Et puis, après tout, ce n'est pas pour rien que nous sommes toujours amis.

J'aurais pourtant tellement voulu plus...

Rien qu'un peu...

...

Sad

_________________
Vous voulez tester vos compétences auditives? Fermez les yeux et participez au BLIND-TEST-TAILS-DREAMER!*TDTV~♪*



Qui est Maritin ? :
 


Loving Furries since 20XX:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Lun 16 Mai 2011 - 21:09

«Les ténébres de mon coeur... sont envahis par la peur... Tu es enfin arrivée... Je peux continuer à t'aimée...»

"Je pleure sur mon sort... l'amour envahit mon corps... Je suis triste à cette idée... comme si je t'avais abandonnée..."

"Mais ce n'est pas réel... tout ceci est spirituel... l'amour montre cette envie... ainsi que ce désir que l'on m'a pris..."

"Ce futur que j'ai imaginé... il a finit par être scellé... dans la tristesse qui me consume... mes sentiments devenus brûme..."

"Une solution reste la fuite... mais je ne pense pas à la suite... sa réaction me tansperçe... pourtant son amour me berçe..."

"J'ai changé en l'ayant vue... maintentant son absence me tue... Je suis enfin ivre d'amour... ainsi qu'heureux pour toujours..."

Il ne m'est pas simple de m'exprimer, la chanson est ma seule issue, ma seule et unique voix, celle de mon coeur troublé.
Revenir en haut Aller en bas
Kitten Prower
Ancient Ultimate Dictator - [!] Expert en loose programmée


Féminin Messages : 1684
Age : 21
Localisation : Dans les bras de mon fraire
Humeur : toujours heureuse

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Mar 17 Mai 2011 - 9:17

Un jour j'ai vu un ange, pour ne pas l'aimé je l'ai coiffé d'ailes de Démon, Maintenant la vérité me frappen aux yeux, je uis amoureux Mais elle ne m'aime pas. Ce que je peux faire? continuer a aime en silence et faire le con pour oublier...

_________________
Ma douce Thalie, je te lèche le téton gauche tendrement

Merci Al et Thal:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Mar 17 Mai 2011 - 20:20

Déjà que l'absence d'Ab0ut me pose problème, voilà que croco3600 me cache des choses

Je sais pas ce qu'elle a, mais moi, j'ai vraiment envie de savoir.

[20:13:46] White Shadow : J'ai quand même une idée, certes improblable, mais elles sont toutes comme ça, ou presque.

[20:14:13] White Shadow : Si c'est ça, il y a un truc qui cloche qu'elle connait très bien pourtant.

[20:15:03] White Shadow : Je devrais arrêter les délires un moment moi ^^

[20:15:08] White Shadow : enfin bref.

[20:15:26] White Shadow : (N'empêche je me demande ce qu'a croco)

[20:16:29] White Shadow : (ça lui ressemble pas et elle me cache un truc, elle a aussi dit que les autres comprendraient pourquoi elle part, je n'ai plus qu'à attendre quelqu'un qui sait tout vienne ici, et je l'interroge, encore faut-il trouver la bonne personne)

[20:17:44] White Shadow : Est-ce que c'est vraiment ce que je pense?

[20:17:51] White Shadow : j'éspére que non.

ça vient de la CB.
Revenir en haut Aller en bas
Kitten Prower
Ancient Ultimate Dictator - [!] Expert en loose programmée


Féminin Messages : 1684
Age : 21
Localisation : Dans les bras de mon fraire
Humeur : toujours heureuse

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Mar 17 Mai 2011 - 21:03

Je ne comprends rien a ce qu'elle dit, désolé Shad!!

Aujourd'hui elle m'a parlé.... pour encore m'envoyer boulet!! Suis je à ce point un défouloir!!!

_________________
Ma douce Thalie, je te lèche le téton gauche tendrement

Merci Al et Thal:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flo
[!] Administrateur fondateur
[!] Administrateur fondateur


Masculin Messages : 2113
Age : 25

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Mar 17 Mai 2011 - 22:40

Oui, je sais, ça ne me ressemble pas d'être "désespéré" (bon, un petit peu quant même mais pas trop).
Surtout que l'amour n'y a rien à voir, je ne suis pas amoureux.

Mon mal-être à quelque chose à voir avec le forum et une chose qui me turlupine depuis longtemps : la création.

Il y a eu une époque où j'ai été très créatif, où j'écrivais beaucoup.
J'écrivais des pages et des pages, je suis même allé jusqu'à écrire tout un roman.
Mais il y a eu une année où j'ai tout abandonné : la correction des chapitres était trop dure, les gens disaient que j'écrivais mal, l'afflux de travail scolaire ne m'a pas permis de continuer d'écrire...
J'ai abandonné cette activité et j'ai essayé de trouver d'autres horizons : dessin, musique, programmation...
J'ai aussi réessayé l'écriture, plusieurs fois, mais je n'ai jamais réussi à retrouvé LE truc qui me poussait à écrire aussi généreusement.

L'année dernière, fatigué de tergiverser entre mon envie de créer quelque chose et mon dégoût de l'activité même, je me suis mis à créer Tails Dreamer.
La raison ? La période où je me rendais sur Sonic Dreamer coïncidait avec mon arrêt de l'écriture. Je pense que ça m'a permis de surmonter pas mal d'épreuves. J'avais une passion : Tails. Une communauté sympathique : le forum. Je n'en ai gardé que des bons souvenirs. J'ai donc eu envie de recréer cela.
De plus, m'investir dans la création d'un forum allait sûrement me permettre d'oublier l'écriture et toute ces choses...

Aujourd'hui, Tails Dreamer est devenu ce qu'il est devenu : un forum avec des membres actifs, accueillants, passionnés...
Malgré tout, je continue de ne pas m'investir à fond sur le forum. Il y a quelque chose qui me manque, c'est la création.

Cependant, je suis bizarre.
Je ressens aujourd'hui l'envie de créer quelque chose d'utile : genre de savoir jouer du piano, faire de la peinture... etc...
Je ne considère pas le forum comme quelque chose qui pourrait me permettre de m'accomplir et ça me fait mal. Pourtant, le forum est une création comme une autre. Et il marche très bien, je pourrais en être fier.
Je ressens l'envie de créer, mais lorsque je m'y mets je n'ai plus envie. C'est un éternel recommencement entre périodes de vide et périodes d'insatisfactions.

J'avais déjà exposé mon cas sur un autre site. Quelqu'un m'a répondu : laisse-toi le temps.
Je voudrais bien me laisser le temps, tiens !
Lorsque je prends le train, je m'invente des histoires dans ma tête. Lorsque j'assiste à un cours, je m'imagine des paysages à peindre au lieu d'écouter le prof. Lorsque j'entends quelqu'un qui joue de la musique, je me mets à l'admirer...
Ma pulsion créative reprends toujours le dessus.

Je vis dans le futur... Je voudrais voir un avenir créatif... Je me vois en train d'écrire, de peindre, de jouer du piano... Mais aujourd'hui, là, quand je m'y mets, je n'y arrive pas, je n'y arrive plus, je ne VEUX plus.
Et j'y retourne le lendemain... Et je me reprends la tête.

Il faudrait que je me trouve une nana tiens... Peut-être que là je trouverais une raison de vivre ?
En dehors de créer, je me vois passer ma vie qu'à lire, jouer aux jeux vidéo et aller sur le web.
Cela devrait-il me suffire ? Je ne sais pas. Je ne trouve pas cela spécialement ragoutant.

Pourtant, il y a bien une chose qui n'a jamais changé depuis toutes ces années : j'aime Tails.
Sonic est une passion, une véritable passion, et si je devais vivre que pour cela, je ne dirais pas non.
Mais ma pulsion créative reprends le dessus toujours à un moment donné. Cette fois-ci pour me dire de créer des fanfics par exemple...

Je crois que je vais arrêter ce gros pavé incompréhensible qui représente bien à quel point je peux me casser la tête pour rien.
Je suis un gars compliqué. Peut-être comme tous les rêveurs insatisfaits de leur vie ? de la réalité ?
Je devrais m'occuper du forum à 100 % et oublier toutes ces choses de création qui me font tourner en rond et me font douter. Mais je n'y arrive pas.

Help.

_________________


Merci Thalie pour la sign avec Tails ! Merci Maritin pour le rang avec Yuki ! =D
Image originale : Puretails
TD Facts:
 

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com
AlexiSonicKST
Animateur déchu / [!]Skyzomégalo fou
Animateur déchu / [!]Skyzomégalo fou


Masculin Messages : 5371
Age : 21
Localisation : Sous des feuilles et des feuilles d'essais de dessins
Humeur : Les patates au pouvoir et les vaches aux subordonnées relatives !

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Mer 18 Mai 2011 - 0:22

Ah. Tu as mis help. Faut que je réponde.

Déjà, je commencerai en disant que j'étais bien parti pour écrire un message ici aussi. Vincent, ton idée est géniale. Comme d'habitude. Je me trouve sans cesse des défauts, des défauts dont j'ai chaque jour un peu plus conscience, et pourtant que je ne parviens pas à corriger. J'ai l'impression de jouer sans cesse un rôle, et que finalement je me cache à moi-même le vrai fond e ma personnalité. Je me trouve imbécile, brutal et impulsif quand il ne le faut pas. Je déprime pour un rien, et je ne sais pas m'exprimer à l'oral autrement qu'en balançant une connerie. Aucun sérieux.

Heureusement, il y a l'écriture. C'est tellement plus simple de se retenir d'écrire entre parenthèse un jeu de mots stupide que de l'envoyer au milieu d'une révélation sérieuse. Je balbutie, je m'empêtre dans des détails inutiles... L'oral et moi, en dehors du cadre scolaire, c'est affreux. Parce que je n'arrive pas à le faire rimer avec sérieux.
L'écriture. Cet art sacré qui permet d'exprimer ses sentiments par les mots. Et parfois exprimer plus par les mots écrit qu'on ne le ferait à l'oral. Une puissance cachée qui me permet de dire ce que je pense et avoir un peu de temps pour chercher mes mots sans pour autant créer un grand vide. Je jouis de ce pouvoir et écrit des pavés.

Comme toi Flo. Et ce qu'on appelle des "pavés", ben ce ne sont pas que des mots. Et il faut les prendre au sérieux.
Ainsi, grâce à ma prof de français, aux forums sur lesquels j'ai gagné en expérience d'écrivain, à mes tentatives d'écrire ma fanfic, aux différents RPG et à mes partenaires, amis et proches, je suis en mesure de le dire.
On nous comprend. Je t'inclus, Flo, dans le nous. Parce que mine de rien, il serait difficile de faire plus compréhensible.

Et c'est d'autant plus frappant que je me reconnais là dedans. Tu te souviens de la première fois qu'on s'est rencontré, Flo (ok, j'aurais pu écrire tout ça par MP, mais ce topic a été créé pour ça et d'autres personnes pourraient être concernées) ? Tu m'avais tout de suite attiré. Je pensais à plein de facteurs qui en fait se révélaient être complètement faux. Et c'est maintenant que je le comprend.

On écrit tous les deux des pavés, parce qu'on a un flot de pensées incroyable dans notre tête qui nous balance un océan d'idées qu'on saisit un instant, que l'on ordonne parfois, dont on est fier, mais qui est si dense qu'on ne parvient pas à tout conserver. Ou à tout exprimer. Je me disais que j'avais pas beaucoup de mémoire, c'est parce que mon esprit est toujours distrait par autre chose. Notamment la recherche d'une plaisanterie. Ce qui explique mes maladresses à l'oral qui ne se retrouvent pas en cours, où je suis sérieux.

Revenons-en à notre cas. Je me permet d'imaginer que tu es dans ce cas, Flo, après tout, si ce n'était pas le cas, ça m'est arrivé tellement de fois de faire des grands discours pour rien que une fois de plus ou de moins de changerait rien.

Des idées. Des idées en masse, que l'on saisit, et qui nous permettent de créer tout un monde. Notre imagination débordante nous permet de créer de vrais mondes à nous seuls. Et des histoires incroyables. Ou bien encore des paysages, des personnages, des brosses à dent... Aucune limite. Et il faut en profiter. Car nous sommes arrivés à une tranche d'âge où l'on a à la fois l'imagination de l'enfance et la maturité de l'adulte (plus ou moins en tout cas). On peut exprimer ce que l'on pense. Nous avons la pensée et la méthode.

Le problème, c'est qu'on a pas que ça à faire. Et aussi, que soudainement, une fois devant la feuille, le tableau, l'écran, le clavier... Plus rien. Oublié ? Plus envie ? Découragement ? Un peu de tout à la fois en fait. Et encore, il doit y avoir tellement d'autres facteurs ! Fatigue ! Tension ! Tout ces éléments qui nous empêchent d'arriver à notre but.

Depuis combien de temps je n'ai plus touché à ma fanfic ? 6 mois ? Je ne compte même pas. Et pourtant, elle me trotte dans la tête. Sans arrêt. Presque une obsession : une fois seul, je mobilise l'ensemble du paysage, de mes souvenirs et de mon imagination pour inventer un nouvel épisode. Sera-t-il écrit un jour ? Quelques semaines plus tard, il est oublié : je ne l'ai écrit nulle part. J'en ai inventé un autre.

Et tu veux que je te dise, Flo ? Ce désir de création, de désir de produire quelque chose, ce désir d’aboutissement qui ne prend jamais forme, c'est exactement ce à quoi je fait face depuis de nombreuses années. Et comme je suis du genre à réfléchir en écrivant, j'ai finalement peu à peu cerné le problème. Et là tu me l'offres sur un plateau d'argent.

C'est affreux. Il n'y a pas de solution miracle qui va faire que, du jour au lendemain, tout à coup on va se mettre à produire notre rêve. Parce que ce rêve n'a pas fini de prendre forme, et qu'il est encore difficile d'exprimer cette idée de façon précise. On a tout un univers dans la tête, quelque chose qu'après avoir imaginé de fond en comble, on veut montrer aux autres.

C'est un peu comme l'escalade. C'est un cap à passer. Trouver le courage de prendre appui sur une prise plus petite pour en atteindre une autre, encore plus haute. Le rêve de Tails : aller toujours plus haut, en quête d'aboutissement.

Eh bien mine de rien, je trouve des solutions. Déjà, ya pas photo, faut se forcer à commencer. Parce qu'une fois qu'on est dedans, il est quasiment impossible de tomber en panne d'inspiration. Les blocages viennent en fait de la difficulté d'exprimer ce que l'on pense et de faire les liens entre différentes idées. Mais il faut se lancer.
Il faut prendre des notes. C'est chiant, parce que les idées viennent généralement au mauvais moment, et on prend plus de plaisir à les imaginer qu'à s'en re-souvenir, mais en faisant ça, on peut faire des rapprochements et arriver à un stade incroyable.
Il faut y aller petit à petit. J'en suis parfaitement incapable, et j'aimerais savoir faire ça.
Et surtout, il faut faire découvrir son boulot petit à petit à des proches et à des personnes qui ont de l'expérience.

Tu sais quoi ? Le RPG n'a jamais été le meilleur terrain pour ça. Et j'ai l'impression de l'avoir créé presque pour ça, alors que le solutions ne m'étaient pas encore venues à l'esprit. Savoir prendre des notes et faire un rapport, créer un personnage de fond en comble afin de pousser sa personnalité le plus profondément possible autant que ses capacités, voire plus. Ecrire petit à petit, en faisant découvrir ce que l'on fait à des potes, sur lesquels on peut compter.

Flo, Tails Dreamer est exactement ce que Tails aurait voulu de nous. Un terrain d'apprentissage et d'exercice que l'on ne retrouvera pas dans la réalité vraie. L'écran sert à produire, mais à son rythme, d'effacer, de moduler, ce qui nous donne les outils pour s'exprimer. La difficulté, c'est qu'il est encore plus facile de faire ces modulations directement dans notre tête. Et c'est pourquoi on pourra inventer n'importe quoi, tant qu'on aura pas franchit le cap de l'écriture, pas moyen de se dire qu'on a achevé quelque chose. Dans le RPG, c'est justement le fait de devoir proposer des fragments d'histoire petit à petit qui permet cette évolution. Et l'histoire du RPG, bien que je ne l'ai pas inventée seul, j'en suis fier. Ce n'est pas abouti, car la mise en place du RPG n'a pas atteint son terme, mais j'en suis fier. Et sans le RPG, Tails Dreamer fonctionnait déjà comme ça. Parce que rédiger des actus, aller les chercher et exprimer ses analyses et son point de vue, c'est déjà une production. Et à force de persévérer dans ce sens, on arrivera à évoluer. Je le sens que j'ai évolué. Sans les fofos, je n'aurait jamais atteint un tel esprit critique ! Tu te demandais pourquoi j'appréciais les fofo avec peu de membres ? Je suis généralement au moins modo, ce qui me donne des responsabilités, ce qui me donne l'impression que je fais quelque chose. Quelque chose qui profite au forum, aux autres, et à moi aussi.

Donc, pour résumer un peu. On a du mal à exprimer tout ce qu'on pense, et c'est pour ça qu'on n'arrive pas à cette impression de réussite, de création, alors qu'on invente sans arrêt. Le cap entre l'imaginaire et le réel est très difficile à passer, mais en se poussant un peu, on peut le faire. Tails Dreamer, c'est un moyen de s’entraîner et de se redonner goût à la création. C'est maintenant qu'on doit le faire, parce que c'est le meilleur moment pour commencer.
Tails a les mêmes objectifs que nous. Aller toujours plus haut. Nous, c'est à propos de nos créations. On peut le faire, tout est une question de confiance en soi.


[DANS LE PROCHAIN EPISODE : AlexiSonic et ses déprimes sentimentales - les bons moyens pour se découvrir puis se remotiver]

_________________
Exclamation Appelez-moi juste AlexiSonic, le KST ne se prononce pas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Flo
[!] Administrateur fondateur
[!] Administrateur fondateur


Masculin Messages : 2113
Age : 25

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Ven 20 Mai 2011 - 18:31

Aller hop je réponds !

Ce que j'aime bien avec toi, c'est qu'à chaque fois que je rédige un pavé, tu te débrouilles pour en faire un autre encore plus énorme ! xD
Je crois que je vais me prendre en charge. Maritin m'a aussi conseillé via la chatbox, je vais essayer de faire de mon mieux pour mener les deux tableaux : Tails Dreamer et création.

Cet aprèm', je me suis mis à apprendre de nouveaux trucs au solfège et j'ai vraiment apprécié. Mais entre temps, j'ai dû mettre un certain temps avant de m'y mettre complètement. J'avais entrepris d'apprendre ces choses hier soir, je n'y étais pas arrivé et je me suis découragé. Je crois que j'ai surtout un manque de persévérance et de confiance en moi là-dessus.

Aller, je l'avoue, Tails m'inspire beaucoup aussi. Je l'imagine chaque soir en train de travailler à fond, toujours, pour concevoir de nouvelles choses. Je trouve qu'être fan de Tails a ses avantages : il va toujours donner le mieux qu'il peut pour réaliser ses inventions et aider Sonic. De plus, il est toujours intéressé dès qu'il s'agit d'apprendre quelque chose de nouveau. C'est un peu mon modèle. ^^" (enfin... c'est mon modèle oui)

Je vais essayer de suivre la cadence et de ne jamais plus perdre espoir dorénavant, merci de vos conseils !

PS : Fiche de personnage RP éditée. ^^

_________________


Merci Thalie pour la sign avec Tails ! Merci Maritin pour le rang avec Yuki ! =D
Image originale : Puretails
TD Facts:
 

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com
Kitten Prower
Ancient Ultimate Dictator - [!] Expert en loose programmée


Féminin Messages : 1684
Age : 21
Localisation : Dans les bras de mon fraire
Humeur : toujours heureuse

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Mer 25 Mai 2011 - 11:34

Aujourd'hui ps cours RP en cours, un fille me donne l'impréssion qu'elle a flashé sur moi, une autre me gonfle sévére. Enfin je suis dans le coin des déséspéré pas trop non plus!!

_________________
Ma douce Thalie, je te lèche le téton gauche tendrement

Merci Al et Thal:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maritin
Prince Peluche
Prince Peluche


Masculin Messages : 862
Age : 21
Localisation : Melancholy land.
Humeur : En mauvaise phase...

Fiche du Chao
Nom:
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
100/100  (100/100)
Rings Rings: 0

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Sam 4 Juin 2011 - 17:26

Ma peine de cœur ferait-elle encore des siennes?

Je ne suis plus tout à fait sûr d'où j'en suis dernièrement...

Je ne me reconnais plus trop moi-même dans mon comportement à certains moments...

Je me suis mis en colère trop facilement sur des sujets aussi importants que des queues de cerises...

J'ai pleuré quasiment la moitié de la journée...

Et quand les larmes semblaient vouloir arrêter de couler, elle est venue à mon esprit et les larmes ont coulé de plus belle...

Je ne sais pas si cela est en rapport avec notre dernier sujet de conversation...

Elle m'a dit que je devais essayer de tourner la page...

Peut-être est-elle en béton armé mais je suis sûr d'une chose: je n'y arrive pas...

Et puis, je sais que je fais des choses inconsciemment lorsque je "suis" avec elle...

Je poste des choses parfois sans le vouloir et cela peut vite être embarrassant...

Et cela à tel point qu'elle m'accusait presque de faire du Harcèlement Moral...

J'essaie de l'éviter depuis pour amoindrir les problèmes que je pourrais causer...

J'essaie de ne plus penser à elle...

Mais comment faire quand on sait qu'elle hante mes cauchemars, peuple mes rêves et obnubile mes pensées?

Elle me manque...

Mais si jamais je vais lui parler, l'histoire risque de se répéter une fois de plus, et peut-être de trop...

Je ne veux pas la perdre...

Non...

Mais restera t'elle mon amie si jamais je recommence?

J'ai du mal à trouver les mots justes pour le dire...

Et puis après avoir fureté un peu sur internet, je remarque que je cumule plusieurs symptômes de la dite "Dépression"...

J'ai de nouveau envie de pleurer...

Sad

_________________
Vous voulez tester vos compétences auditives? Fermez les yeux et participez au BLIND-TEST-TAILS-DREAMER!*TDTV~♪*



Qui est Maritin ? :
 


Loving Furries since 20XX:
 


Revenir en haut Aller en bas
AlexiSonicKST
Animateur déchu / [!]Skyzomégalo fou
Animateur déchu / [!]Skyzomégalo fou


Masculin Messages : 5371
Age : 21
Localisation : Sous des feuilles et des feuilles d'essais de dessins
Humeur : Les patates au pouvoir et les vaches aux subordonnées relatives !

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Sam 4 Juin 2011 - 18:48

Aleluya, voilà la technique qui résout tous les problèmes (ou pas).
Enfin, si vous avez du temps et que vous avez envie de vous combattre vos déceptions amoureuses ou n'importe quelle histoire qui tourne mal, dans ce cas lisez sérieusement et agissez.

Question importante qu'il faut se poser à vous même : avec-vous envie de vous remonter le moral ?
Ca a l'air bête comme questions, mais parfois on a l'impression qu'on se sentira plus amoureux si on est triste et donc qu'essayer de se remonter le moral serait une certaine forme de trahison.

La réponse que je donne et que vous avez peut-être déjà entendu sur le forum :

"ELLE DOIT TE FAIRE VIVRE ET NON TE TUER !"


(Si vous êtes amoureux d'un garçon, bien évidemment remplacez le ELLE par un IL. Je pars du principe que je donne des conseils aux garçons désespérés de ne pas recevoir l'affection qu'ils recherchaient auprès de leur muse. Ca semble évident, mais on ne sait jamais, je précise, ça doit normalement marcher dans les deux sens.)

A quoi bon déprimer ? Voulez-vous quelle vous aime parce qu'elle voit en vous celui qui montre toutes les qualités qu'elle recherche ou parce qu'elle a pitié de vous ?
En gros, doit-elle vous aimer parce qu'elle a besoin de vous ou parce que vous avez besoin d'elle ?

Si vous choisissez la deuxième option, il n'y a pas trente-six mille solution, il faut lui faire comprendre. Les yeux doux, lui dire à quel point vous avez besoin d'elle, que sans elle la vie est terne... EN gros, vous dites ce que vous avez sur le coeur, et voyez si elle comprend votre détresse.

Si vous choisissez la seconde option, sachez que c'est pas facile, mais que généralement les histoires d'amour n'ont pas été inventée pour être toujours simples. Il va falloir vous accrocher un peu.

Première étape : vous remettre sur pied. Et pas qu'un peu. Tout bien correctement. Comme je dis bien souvent : "Tout n'est qu'une question de confiance en soi !". Donc reprenez confiance, et voyez quel Dieu vivant vous êtes !

1. Qu'est-ce que vous savez faire ? Attention, pas ce que vous ne savez pas faire, ça on en a rien à faire, et de toutes façons ça n'a pas d'importance.

A) La première chose qui vous passe par la tête. L'élément déclencheur de votre réflexion, dès que vous avez cet élément, pensez à toutes les déclinaisons.
Exemple : Je sais faire de la cuisine ! Je sais faire des pâtes ! Tartiner des crêpes, faire de la pâtisserie, nettoyer les plats, manger comme un goinfre, aller au Mc Do ; je connais la recette du ketchup, du milk-shake à la banane etc. etc.

B) Vous savez déjà faire tout ça ? Mais c'est pas fini ! A force de décliner, vous aller découvrir tout un tas d'autre secteurs d'activité où vous savez faire des trucs géniaux !

C) Et le mental, vous y avez pensé ? Avec votre famille, vos amis, les inconnus... ?

D) Et tout ces trucs auxquels ont pense jamais ? Marcher, respirer, lever les bras, faire du vélo...

E) Plus d'idée ? Alors commencez à penser à tout ce que vous souhaitez devenir. Hmmm Ca fait du bien hein ? On s'en fout qu'on y arrivera peut-être pas : l'avenir est tellement incertain que tout est possible.

F) Vous êtes sûr que vous n'avez rien oublié ? Bien sûr que si ! Il est IMPOSSIBLE de faire l'inventaire de tout ce que vous savez faire. Parce que vous savez faire trop de choses !

G) Ca y est, vous ne trouvez plus rien ? Normalement, ça vous a déjà pris un bon bout de temps. Et remarquez qu'il a un sacré paquet de trucs que vous savez faire, et que franchement, même si on a un peu déliré dans le D) et le E), vous êtes super bon ! Ya pas à dire, on peut pas vous reprocher d'être un bon à rien, parce que c'est IMPOSSIBLE.

Si avec ça vous n'êtes pas bien remontés, ben c'est soit que vous l'avez pas fait sérieusement, soit que vous n’êtes pas allé assez loin, soit que mon truc ne marche pas (mais cette possibilité, si vous voulez vous aider, vous ne devez pas l'envisager).

Ca y est, vous êtes à fond. C'est parti pour les questions. Si vous ressentez la déprime pointer, on reprend la technique N°1.

[La suite dans le prochain épisode]

_________________
Exclamation Appelez-moi juste AlexiSonic, le KST ne se prononce pas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kitten Prower
Ancient Ultimate Dictator - [!] Expert en loose programmée


Féminin Messages : 1684
Age : 21
Localisation : Dans les bras de mon fraire
Humeur : toujours heureuse

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Dim 5 Juin 2011 - 19:34

ttention mesdameset méssieur!!!! je suis dans la moïse, elle est pas bonne non plus, la pus compléte!! il faut que j'écriv, je sas faire, une lettre, oh c'est facile, Bien écrite, AH plus dur même impossible, en inventant des tables des lois, AAAAAHHH, avant le 8 juin, WTF!!!!! dépressed

_________________
Ma douce Thalie, je te lèche le téton gauche tendrement

Merci Al et Thal:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flo
[!] Administrateur fondateur
[!] Administrateur fondateur


Masculin Messages : 2113
Age : 25

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Dim 12 Juin 2011 - 11:41

J'ai réussi à télécharger 2 Mo (une image) en une heure ! Je suis trop content ! ^^

_________________


Merci Thalie pour la sign avec Tails ! Merci Maritin pour le rang avec Yuki ! =D
Image originale : Puretails
TD Facts:
 

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com
Tidus
Star du Blitz
Star du Blitz


Masculin Messages : 624
Age : 24

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Dim 12 Juin 2011 - 12:11

Flo, quand tu veux je t'aide pour le piano^^ .
Je ne dis pas que je suis un pro (quoique...) mais je peux t'aider.
En plus toi aussi tu m'as appris une nouvelle manière d'apprendre des morceaux, qui n'est pas moins efficace que de lire une partition (enfin sauf si ton-ordi-portable-a-plus-de-batterie-et-que-t'as-pas-la-longueur-de-fil-pour-le-mettre-sur-ton-piano-alors-tu dois-prendre-ton-telephone-portable-dont-l'écran-est-très-petit Malade ).



En plus j'ai toujours eu envie d'être prof de piano (j'ai déjà essayé avec quelques cas désesperrés à l'internat mais ils oublie tout au bout de 2 jours Tails Tornado ).

P.S. : Ah et au fait, si tu acceptes, oublie pas de rapporter le champ CHAMPAGNE !


Dernière édition par Tidus le Ven 9 Nov 2012 - 2:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Flo
[!] Administrateur fondateur
[!] Administrateur fondateur


Masculin Messages : 2113
Age : 25

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Dim 12 Juin 2011 - 13:07

Ah, Paolo, tu viens de faire ton 1er HS. C'est magnifique les premiers pas d'un flooder forumer, hein ? Je suis ému jusqu'aux larmes.

En fait, ici c'est le coin des désespérés, les gens viennent la plupart du temps pour raconter leur VDM tracas. Ensuite, bon, on pourrait dire aussi que tu es venu ici parce que je suis un cas désespéré au piano mais bon. Rolling Eyes

Si tu as une proposition personnelle à faire, le plus simple est d'envoyer un MP. C'est dans l'onglet "messagerie" en haut et ça fonctionne comme une boite mail interne au fofo.

Pour ta proposition, je n'accepte pas. Ce n'est pas que j'estime que tu sois mauvais prof (non, non, bien sûr que non What a Face ) mais c'est juste puisque je ne suis pas à fond sur le piano dernièrement et que je n'ai tout simplement pas envie. Merci en tout cas pour ta proposition.

PS : j'ai mis une minute complète à charger cette page. santa

_________________


Merci Thalie pour la sign avec Tails ! Merci Maritin pour le rang avec Yuki ! =D
Image originale : Puretails
TD Facts:
 

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com
Tidus
Star du Blitz
Star du Blitz


Masculin Messages : 624
Age : 24

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Dim 12 Juin 2011 - 14:41

Journal de bord n°2 (voir "Journal de bord n°1 dans "Qu'est-ce que vous faites") :

Vous savez, je suis triste...
Je viens de me prendre un gros vent. En plus, je vais me faire punir. N'y-aurait-il pas un moyen de punir les admins pour les erreurs qu'ils font ? C'est injuste Sad.
Cela fait maintenant 13 ans que je joue du piano, et voilà qu'on me dit que je joue mal Crying or Very sad , m'en voilà meurtri.
En plus, il m'insulte. Moi, un flooder ? Qu'ais-je fait ? Un double-post, c'est tout, rien de bien grave silent.
Voilà, j'en ais fini des complaintes, si vous me cherchez, vous savez ou me trouver, je me promènerais au bord d'un grande falaise...

P.S.: J'ai mis 2 seconde à charger la page Razz
Revenir en haut Aller en bas
Flo
[!] Administrateur fondateur
[!] Administrateur fondateur


Masculin Messages : 2113
Age : 25

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Dim 12 Juin 2011 - 15:04

Stray Paolo a écrit:
Vous savez, je suis triste...

You know... I'm sad. (2:30) XDDDDDD
Je n'ai pas réussi à trouver la version française par contre. xD
Je n'ai jamais dit que tu étais un flooder ! Enfin, pas encore... C'est le destin de tous ceux qui sombre du coté obscur de la force. Il faudra t'y faire. Razz
Je n'ai pas dit que tu jouais mal non plus... enfin, peut-être que ce smiley What a Face parle pour moi.

Alala, mon pauvre. Aller, va manger une glace sucré-salé et on n'en reparle plus. (et jette-toi du haut de la tour de la Cité du Crépuscule aussi Razz )


_________________


Merci Thalie pour la sign avec Tails ! Merci Maritin pour le rang avec Yuki ! =D
Image originale : Puretails
TD Facts:
 

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com
AlexiSonicKST
Animateur déchu / [!]Skyzomégalo fou
Animateur déchu / [!]Skyzomégalo fou


Masculin Messages : 5371
Age : 21
Localisation : Sous des feuilles et des feuilles d'essais de dessins
Humeur : Les patates au pouvoir et les vaches aux subordonnées relatives !

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Jeu 17 Nov 2011 - 0:03

Allez, petit résumé exceptionnel pour redonner vie à un topic présentant ceux qui doutent de la leur :

Je suis passé par une déprime monumentale qui m'a massacré mentalement.
Or, heureusement, beaucoup de gens me prennent pour Jésus (dont moi (mais c'est une autre histoire)), et donc j'ai revécu. Et je vous annonce que c'est pas aussi facile de d'appuyer sur le bouton "Retour à la ville" dans les MMORPG.


Entrée au lycée. A cette époque, je suis tout timide, bien maladroit, sympathique, travailleur. C'est la première fois que je suis dans le même lycée que mon meilleur ami, Arcturius de son pseudo, et à ceci s'ajoute ma rencontre avec trois nouvelles amies. Ensemble, nous formions le QuintuplA, parce que nos noms commençaient tous par la lettre A.
Ce sont des filles. Je considérais ces êtres étranges comme infiniment supérieurs, et il fallait donc faire preuve d'un profond respect pour pouvoir oser les approcher.
J'ai alors compris que j'avais peut-être un peu exagéré. Infiniment supérieures, certes, mais surtout gentilles et amicales.
Le QuintuplA était devenu un groupe d'amis soudés. Et moi, je commençais peu à peu à me rendre compte à quel point l'Amitié avait de l'importance à mes yeux.
C'est cette année-là que j'ai compris que je ne tombais pas amoureux de toutes les filles que je rencontrais : je voulais juste être un bon ami. C'est au lycée que j'ai enfin compris que malgré ma timidité, mon objectif inconscient était de devenir le Meilleur Ami par Excellence. Utopie, certes, mais c'est en se fixant des objectifs impossibles qu'on évolue le mieux.
Je suis devenu serviable, attentionné, présent... un véritable chevalier servant, jouant le rôle d'un "protecteur" (délire lié à l'étymologie de mon prénom : "Celui qui protège").

Vers la fin de l'année, je tombe sous le charme de l'une de ces trois amies : Little Devil de son pseudo. Mon coeur me disait : "Regarde-moi ça comme tu es amoureux ! Avoue ! Regarde-toi ! Tu serais capable d'aller te perdre dans la forêt la nuit rien que pour pouvoir trouver assez de réseau pour l'appeler et prendre de ses nouvelles ! D'ailleurs tu le feras pendant les vacances ! Elle est belle, elle est gentille, et surtout, ON t'a dit que tu avais une chance !". Ma raison me disait : "Espèce de courge édentée : ELLE EN AIME UN AUTRE. Et toi tu ne l'aimes pas. Tu la trouve jolie, c'est ta meilleure amie, cesse de faire des raccourcis. Ca ne te mènera à rien !"
Ma raison avait raison. Mais ça ne m'empêchait pas de douter.
J'ai donc passé la fin de l'année à redoubler de compliments et d'attentions, fantasmant sur ses cheveux magnifiques. Je lui ai même offert un bracelet. Je l'ai soutenue dans ses chagrins d'amour. Sauf que quand vinrent les vacances, je me rendis compte que j'étais toujours complètement incapable de dire ce que je voulais vraiment, que ma timidité m'empêchait de lui parler sincèrement. J'ai douté.
J'ai DOUTÉ.
Croyez-le ou non, mais c'est cette erreur de ma part qui me plongera dans la plus terrible des déprimes que je pensais imaginable. J'ai douté de moi. Or "Tout est une question de confiance en soi." était un de mes lightmotives. J'ai douté, j'ai perdu confiance en moi, et peu à peu j'ai cru perdre la confiance des autres. Pourquoi ? Parce qu'en perdant confiance en moi, j'ai commencé à broyer du noir. Me traitant d'incapable de comprendre ses propres sentiments.
C'est ce que j'appellerai ma Première Déprime.

Fort heureusement, cette première déprime, elle était facile à vaincre. Little Devil et moi engagèrent une longue correspondance au début des vacances, et ainsi mes craintes de pertes de contact pendant deux mois s'estompèrent. Je crois d'ailleurs que je ferais mieux d'aller relire les mails que l'on s'est échangé, ça me ferait beaucoup de bien.
Fin de la première déprime.

Je croyais que c'était la pire chose qu'il puisse m'arriver. Et j'étais content que ça se règle si rapidement, et facilement.
Sauf que je le raconte comme ça, mais j'ai singulièrement été touché par cette déprime. Et si elle fut facile à régler, elle ne le fut jamais complètement. Parce que le doute s'était insinué en moi. Et je n'ai pas révélé mes sentiments à Little Devil, parce que moi-même je n'y voyais pas clair.
Ce doute était une brume. Je n'ai jamais agis en conséquence pour la balayer complètement, et elle deviendra bientôt brouillard.

Mes sentiments grandissant sans que j'en connaisse leur nature, le doute s'épaississait. Et alors que je croyais aller mieux...

J'apprend que mademoiselle Little Devil a fait sa déclaration d'amour à un autre.
Alors mettons les choses au clair : je ne savais pas si j'étais amoureux ou pas. Mais je doutais, et ma façon de me comporter trahissait mes sentiments. Little Devil et moi avons beaucoup parlé ensemble. Je lui ai conté beaucoup de mes doutes en lui disant que j'aimerais pouvoir l'aider à régler ses problèmes. Elle m'aurait parlé de ses sentiments, même vaguement, exposé ses doutes : je n'aurais pas pu être plus heureux. Parce que ma raison, celle qui avait raison, elle l'avait prévu. Et ça aurait dissipé tous mes doutes. Et je lui aurais dit : "Fonce, vous êtes faits l'un pour l'autre !"
Elle ne m'a strictement rien dit du tout. Pas même un indice.
Et au lieu que je donne raison à ma raison, mon doute s'en retrouva plus puissant encore : mais si on ne me dit rien, alors... me fait-on vraiment confiance ?

Vous voulez que je vous annonce le meilleur ?
C'est grâce à Tails Dreamer que je suis au courant.
C'est sur Tails Dreamer que l'amant a annoncé qu'il était aimé et que lui aussi.
Ce n'est donc ni l'un, ni l'autre qui m'ont préparé à ça, alors que c'était quasiment évident que je n'étais pas indifférent. N'importe lequel m'aurait dit quoique ce soit, je faisais marche arrière et j'aidais à la formation du couple, même si visiblement ce n'était pas nécessaire.

Pas nécessaire.
Pas confiance.
Deuxième déprime.

Je vis une claque sentimentale sans précédent, balayant tous les piliers sur lesquels je me reposais, balayant tous mes espoirs, et brisant mes illusions.
C'est comme désintégrer une échelle avant que le type ait fini de descendre. Le doute m'a cloué sur place, parce que personne de valable ne m'avait dit de descendre avant.

Bon. Vous combinez un chagrin de pseudo-amour à une perte totale de confiance en soi et le sentiment d'impuissance et d'inutilité. C'est lourd. Très lourd.

Face à ça, il existe plein de solutions. Mais le plus dur, c'est de les mettre en pratique.

La première fut la haine inconsidérée de ces deux """"traîtres""""". Je les traitait de tous les noms, les démonisaient, presque les maudissaient.
Puis il y a eu l'égocentrisme et l'auto-éloge : je suis le meilleur, personne ne m'égale.
Et plein d'autres techniques tout aussi stupides.
Ces trucs, ça marche super... mais sur une courte durée. A long terme, ça m'a anéanti. Pourquoi ? Parce qu'au fond, je n'ai jamais voulu que leur bonheur, et il l'avaient trouvé. En plus ils étaient charmants, et en même temps de supers amis. Et moi, je savais que j'étais pas le meilleur. Que je n'étais rien sans le soutien des autres.
Je me suis auto-mutilé mentalement, parce que ces techniques réflexe anti-déprime m'ont plongé un peu plus dedans : doute sur mes propres sentiments qui se transforment en peur. En terreur même. Parce que je sais être très convainquant : à force de me dire que le couple ne durerait pas, j'ai eu peur qu'il se brise. A force de les traiter de ce qu'il n'étaient pas, je me suis pris moi-même pour un monstre pour être aussi méchant.

Ca, c'était une sacrée déprime. Mais heureusement, j'avais de bons amis. Et dans le cas présent, j'avais surtout une excellente amie : mademoiselle Espérance (je l'appellerais comme ça ici).
Meilleure amie de Little Devil, partie en "vacances" plus tôt au Canada pour aller y voir comment qu'est-ce que ça marche là bas, elle était complètement coupée du reste du QuintuplA, et j'avais souhaité garder le contact.
Sauf que j'étais déprimé, et j'ai eu du mal à me mettre à sa place alors que moi-même je n'arrivais pas à me mettre à la mienne. J'ai mal expliqué la situation, j'ai envoyé des pavés longs de trois kilomètres...

Elle a fait EXACTEMENT ce qu'il fallait. Me donner les bons conseils au bon moment, me tenir au courant des nouvelles de son côté, parler, parler, parler...
Quand je lui ai annoncé que j'avais reçu une terrible claque sentimentale (sans aller jusqu'à dire pourquoi), elle m'a aidé comme personne ne l'avait si bien fait.

Sauf que j'étais épuisé mentalement. La première déprime m'avait fait suffisamment chanceler pour que la seconde soit vraiment ravageuse. Et l'envie de me battre m'a quitté suffisamment longtemps pour que la perspective de passer mon temps à seulement me plaindre sans vraiment chercher à résoudre ce qui me pesait sur l'existence me séduise.
Et la déprime s'éternisait, parce que je me considérais comme un déprimé, et non comme quelqu'un qui voulait sortir de la déprime.

Je m'en rends compte aujourd'hui avec beaucoup de recul. C'est le genre de chose qu'on ne remarque pas.

Néanmoins, le soutien d'Espérance était exemplaire, et je progressais. Je reprenais peu à peu confiance en moi.

La rentrée scolaire approchait quand les calculs s'achevèrent : le QuintuplA allait souffrir. La troisième amie, de deux ans plus âgée, partait dans un autre établissement, Little Devil avait trouvé l'âme soeur, Arcturius aussi... Espérance et moi nous sentions tout à coup un peu exclus, ou tout du moins un peu en trop.
Mais surtout, au début de l'année, j'ai compris quelque chose de terrible : le groupe et moi avions évolué différemment pendant ces vacances. Moi parti sur mes sujets de déprime trop sérieux et le groupe dans des blagues blagues perverses qui ne l'étaient vraiment pas. Les blagues perverses, j'adore ça. Mais associé avec des images trop réelles, c'était juste insupportable. L'atmosphère devenait intenable, et je m'ostracisais pour éviter de subir des conversations qui me détruisaient à petit feu.
Espérance... je ne sais pas si elle se trouvait dans le même état que moi, mais elle avait bien vu que si je commençais à m'éloigner trop, je ne reviendrais plus. Et elle est venue m'accompagner, pour continuer de me soutenir moralement.

C'était donc une période où je me disais : "Ok, déception amoureuse, c'est mal. Je me calme, j'encaisse, j'oublie, et seulement bien après je pourrais éventuellement repenser à un truc pareil."
Aussi je n'étais pas amoureux d'Espérance. J'étais reconnaissant, et elle représentait à mes yeux le dernier espoir du QuintuplA : moi déprimé, il n'y avait plus qu'elle pour arriver à maintenir les couples au sein de la communauté du QuintuplA.
La correspondance ne s'arrêta pas, et la rentrée fut plus facile à digérer que je ne le croyais. A l'occasion, Espérance et moi allions nous isoler plus loin, juste pour parler, ou juste pour aller marcher un peu. Entre amis. En toute simplicité.

Sauf que ma déprime s'éternisait. Voir au quotidien mes meilleurs amis dans les bras d'autres alors que moi je me sentais seul, c'était vraiment dur. Et pour rien au monde je n'aurais voulu me rabattre sur Espérance "pour remplacer". Ce serait mal de ma part, presque méchant et surtout très malsain.
En gros, je me plaignais d'être célibataire, mais j'étais dans l'optique que je devais le rester au moins un ou deux mois.

Espérance et Little Devil s'inquiétaient pour moi (j'ai oublié de préciser : malgré mes techniques consistant à haïr Little Devil, je la considérais tout de même comme ma meilleure amie, et j'ai d'ailleurs tout fait pour qu'on puisse rester en de bons termes), et elles se sont échangé quelques mails que je leur avait moi-même envoyé. Voyant à quel point mon esprit était confus, elle m'ont enjoins à leur parler à elles deux, tout en prenant des notes, pour pouvoir comprendre le fin mot de cette déprime qui s'éternisait.
Little Devil ayant déjà vécu des chagrins d'amour, elle me comprit et m'aida à me comprendre moi-même. C'est vraiment une excellente amie.
Pour Espérance, c'est à partir de ce moment qu'elle commença à me regarder avec un drôle d'oeil.

Ca m'a pris un temps fou, mais j'ai finalement réussi à me sortir de cette seconde déprime. Une fois le problème identifié et le quotidien installé, je finis par m'habituer aux histoires de couple. Très, très longtemps après, je commençais à faire à nouveau les efforts pour me réintégrer au groupe et cesser de m'isoler.

Mais il s'est passé quelque chose de terrible entretemps.
Quelque chose de catastrophique.
Pendant ma déprime, je confondais rêves et réalité, illusions et faits, oubliant le passé et ne voyant plus le présent, n'arrivant plus à comprendre ni l'avenir, ni mes propres actions, ni même ce que je voulais... la confusion totale. Combinez ça à ma fâchesue tendance de faire de longs discours : j'écrivais avec sincérité, dans l'optique d'être compris. Or moi-même je ne me comprenais pas, et j'ai inconsciemment mêlé la vérité à mes délires de déprimé. J'ai complètement pété un câble, dis des trucs affreux, notamment quand je cherchais désespérément un raison d'en vouloir aux autres alors qu'ils n'avaient rien fait de mal.
Et au milieu de toute cette confusion, j'ai du dire quelque chose à Espérance. Ou faire comprendre. Ou agir d'une telle façon. Ou fait quoique ce soit... Je n'en sais fichtrement rien, mais une chose est sûre : elle n'a pas aimé.
Le temps passe et elle se fait plus distante. Tout d'abord elle commence à détruire systématiquement toutes mes argumentations, puis elle commence à m'ignorer... Qu'ai-je fait ?
J'essaye de communiquer : avec l'aide de Little Devil, de nombreuses séances de dialogue sont mises en place pour qu'on arrive à parler. Ca se solde par de plus en plus de rien. Le temps passe, et Espérance commence à me mépriser.

Troisième déprime. Et celle-la, je vous jure, c'en est une belle.

Parce que j'ai passé tout mon temps à chercher désespérément POURQUOI. QU'AVAIS-JE FAIT ? Je voulais savoir, me torturais les méninges, et ruminait mon passé déjà chargé de fond en comble. Je retombe sur tout ce que j'ai pu faire pendant mes déprimes. Des paroles mal placées... Des évidences qui me sautent tout à coup aux yeux... Je réfléchis, et passe mon temps à redéfiler mon triste passé de ces deux derniers mois pour comprendre ce qui avait pu la blesser au point de me traiter ainsi.
Les hypothèses s'enchaînèrent. Les doutes reprirent de plus belle. Mais surtout, l'absence de communication me tortura.

POURQUOI ? J'ai trouvé tellement d'explications possibles que je me suis définitivement considéré comme le dernier des ratés. Jamais je n'arrivais à avoir de réponse, au point de désespérer de pouvoir lui parler.

Cette déprime, je ne vous la détaillerai pas plus, parce que je l'ai encore trop en travers du gosier. Mais ça a été affreux.
C'est quand j'ai commencé à avoir des envies suicidaires que j'ai enfin retrouvé le courage de me prendre en main.

Shocked Suicide ? Carrément ? J'avais l'impression que ma seule présence lui détruisait l'existence. Alors j'ai envisager de cesser d'exister pour qu'elle puisse vivre en paix.

Non mais sérieux : le suicide, ça aurait servi à rien. Elle aurait eu raison de me mépriser si j'en étais arrivé là. C'est à ce moment qu'il fait se rendre compte de tout le reste :

J'ai une vie géniale ! On m'estime pour ce que je suis et ce que je fais, on m'admire, on m'apprécie ! J'aime vivre !
Espérance était devenue la raison pour laquelle je doutais de cela.
Mais pas parce qu'elle me méprisait. Pas parce qu'elle refusait de me dire pourquoi, ou même de parler en général. Non.
C'est parce qu'elle avait une raison.
Et que cette raison, si je ne l'ai pas encore découverte précisément, c'est le point noir qui hantera ma vie jusqu'à ma mort.

J'ai un jour pris la grande décision que je n'étais plus déprimé. Cette décision, il faut avoir le courage de la prendre, et il a fallu que je tombe au plus bas pour que mes instincts se réveillent. Et après être tombé dans la plus terrible des déprimes, j'ai entâmé mon ascension vers la lumière : Jésus ? Ahde

Aujourd'hui, on en suis-je ?
Ben je ne suis plus déprimé.
Je suis amoureux.
J'ai enfin passé un grand coup d'aspirateur, et le brouillard s'est en grande partie dissipé, et c'est seulement maintenant que j'ai enfin réussi à m'habituer aux autres couples que je m'autorise à tomber amoureux.
Et comme je suis un peu masochiste sur les bords, c'est pour Espérance que vont toutes mes pensées. Et c'est complètement évident : je ne pense qu'à elle depuis que j'ai compris que j'avais pu lui faire du mal. Je suis complètement obsédé par cette éventualité. Je passe mes journées à chercher une solution, mes nuits à rêver d'en trouver une, le temps qu'il me reste à ruminer mon passé à en avoir des nausées tant la culpabilité me ronge.
Elle s'est éloignée de moi juste asse zpour que je puisse voir tout ce que je perds. Et la nostalgie combinée à son naturel de tous les jours, ça m'a retourné le coeur.

Non, je n'ai pas à me justifier. Je l'aime. Et cette fois-ci, je le sais. J'y ai trop pensé et ceci trop longtemps pour m'en rendre compte au bon moment, mais je n'ai cessé de l'admirer depuis le premier jour, et chaque jour un peu plus, jusqu'à n'avoir de pensées que pour elle.


Sachez que la situation est ici résumée, et est en fait infiniment plus complexe, tant chaque évènement peu avoir une influence.

Retenez-en une chose : on est déprimé à cause des évènements. On reste déprimé parce qu'on a plus le courage de se reprendre en main. Il n'y a qu'une seule personne à pouvoir vous rebooster, c'est soi-même. Tout est une question de confiance en soi. Le confiance en soi, la confiance des autres et la confiance en les autres sont interdépendantes : brises-en une et perds les autres, rebâtis-en une, tu n'avanceras pas si tu ne rebâtis pas les autres. Parler de soi, c'est bien ; se comprendre, c'est mieux. Quand l'amour succède à la haine, c'est que vous avez retrouvé une bonne raison de survivre. On évolue que grâce à un but : se fixer l'impossible comme objectif vous garanti un constant désir de grandir. On est différent avec tout le monde : c'est par les autres que l'on se définit soi-même. L'isolement permet la réflexion, mais empêche l'action. Réfléchir avant d'agir, c'est bien ; réfléchir et ne pas agir, c'est un échec. Trop de révélation tue la révélation. Il n'y a jamais d'extrêmes, et bien souvent des entre-deux. Le Bien et le Mal sont tout deux des extrêmes trop intenses pour être viables : il faut savoir choisir son propre juste milieu ; l'Amour, c'est trouver quelqu'un qui se situe au juste milieu qui complète ou qui s'accorde avec le sien. L'Amitié peut tout, tant que la confiance reigne. Le dialogue constructif entre plusieurs individus de points de vue différent permet de s'approcher de la réalité. Chaque membre d'un groupe a toujours quelque chose à apporter pourvu qu'il ne se retrouve pas tout seul.
Montaigne : "L'Amitié se nourrit de communication."

Bien souvent, il faut savoir dire peu, mais surtout le dire bien.

_________________
Exclamation Appelez-moi juste AlexiSonic, le KST ne se prononce pas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
tanker
Concepteur3D


Masculin Messages : 1767
Age : 28
Localisation : Belgique
Humeur : en train de dévelloper 2 jeux pc

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Jeu 17 Nov 2011 - 1:09

15ene d'année, 3 déprimes.
D'un coté je te plaint, d'un autres je me
dis que tu dois t'en retrouvé bien fortifié.

_________________
mes réalisations 2D et 3D

Cadeau des membres:
 
TD fact:
 
Revenir en haut Aller en bas
AlexiSonicKST
Animateur déchu / [!]Skyzomégalo fou
Animateur déchu / [!]Skyzomégalo fou


Masculin Messages : 5371
Age : 21
Localisation : Sous des feuilles et des feuilles d'essais de dessins
Humeur : Les patates au pouvoir et les vaches aux subordonnées relatives !

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Jeu 17 Nov 2011 - 7:32

C'est comme ça que je vois les choses. Je suis remonté à bloc pour mes 16 ans, maintenant ! Tout à fait d\'accor

Et puis t'as vu que je viens de remplir une bonne réserve de citations de moi-même ! La déprime, si on la prend dans un certain sens, ça fait vachement réfléchir. Smile

_________________
Exclamation Appelez-moi juste AlexiSonic, le KST ne se prononce pas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tidus
Star du Blitz
Star du Blitz


Masculin Messages : 624
Age : 24

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Jeu 17 Nov 2011 - 9:00

AlexiSonic a écrit:
Bien souvent, il faut savoir dire peu, mais surtout le dire bien.

Je crois que tu n'as pas vraiment assimilé ce concept. Wink

C'est bien, je vois que maintenant tu es prêt à re-mordre la vie à pleines dents, c'est bien. Smile
Et souviens toi de ce que disait Nietzsche :
"Was uns nicht umbringt, macht uns staerker."
Revenir en haut Aller en bas
Flo
[!] Administrateur fondateur
[!] Administrateur fondateur


Masculin Messages : 2113
Age : 25

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Jeu 17 Nov 2011 - 19:19

Al', tu devrais écrire une biographie. What a Face

Ahah, mon forum a servi à quelque chose ! xD Je vois pas comment mais bon. Vieux
Les amis... c'est bien que vous soyez là, mais qu'est-ce que vous apportez comme ennuis ! xD

J'espère que la suite sera meilleure. C'est juste que je suis inquiet pour toi. Tu te dis amoureux, mais, et si Espérance te refoulait pour une raison externe à toi-même ? Et si ce serait quelque chose de totalement imprévu ?

Perso, j'ai du mal à réfléchir juste dans ce genre de situation, je fais exactement les mêmes choses que tu as faites : je secoue le rubik'cube de mes relations amicales, commence à trouver les raisons de pourquoi j'ai raison et pas eux (Ahde) puis je prend une décision d'un bloc en tentant le "on verra ce que ça donne".

Mais ton cas est différent. Il y a l'amour et les amis qui finissent en couple.
Sincèrement, je n'ai jamais connu cela. Même mes potes ne m'ont jamais délaissé pour un couple.
Finalement, c'est même moi plutôt qui ait dû lâcher du lest par rapport à certains amis. L'amitié est bizarre, il y a des liens qui se défont tout naturellement avec le temps, et d'autres qui vous laissent marqué à vie.

Al', je t'envie. Vraiment, tu tiens vraiment à tes amis et tu aurais aimé que cela dure sur le temps. (ou en tout cas, que personne ne se sente blessé par quoi que ce soit)
Moi, je ne les vois pas assez souvent, parfois même je fais passer mes intérêts perso en premier puisque je me dis toujours débordé de boulot. Il m'arrive toujours un moment où j'ai besoin de les voir... Mais je suis sûr qu'ils ne me méritent pas, tellement je fais en fonction de mon cas particulier.

Et toi, tu ressors de trois, quatre mois de déprime ! Je n'ai jamais déprimé de mes amis moi ! Je déprimais au contraire quand je n'en avais pas !
Tu ressors de la déprime et ta première réaction c'est de sourire et d'accepter les autres tels qu'ils sont même si ça te fait mal. Tu sais qu'ils pourraient autant te faire du bien que te décevoir, mais tu oses vivre !
T'es un mec en or, mes respects. Ne tombe pas au prochain tremplin, tu vaux mieux que ça ! (et tu viens de le prouver ici même)

Ceci était un bulletin mi-cas désespéré, mi-admiration.

_________________


Merci Thalie pour la sign avec Tails ! Merci Maritin pour le rang avec Yuki ! =D
Image originale : Puretails
TD Facts:
 

Autres:
 


Dernière édition par Flo le Lun 18 Juin 2012 - 23:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com
Bluck
[!] Agent de l'AppleCom, Ami des explorateurs - [!] Gardien du Chocolat


Masculin Messages : 582
Age : 20
Localisation : QG de la R, avec Tidus ou encore à la foret mystic ruin.
Humeur : amicale, déconneur et puis fou!!!

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Jeu 17 Nov 2011 - 21:17

AL je te comprend aussi un peut car même si je n'ai pas eu
autant de déprime que toi et que je n'ai pas eu le même type de
déprimes, la mienne et les tiennes se ressemble.


se soir je me sens pas de les exosé peut être un autre jours.

mais en tout cas AL je te soutient et te respecte pour l'assurance que tu as regagné
(ce qui est très dure et je le sais).
Revenir en haut Aller en bas
AlexiSonicKST
Animateur déchu / [!]Skyzomégalo fou
Animateur déchu / [!]Skyzomégalo fou


Masculin Messages : 5371
Age : 21
Localisation : Sous des feuilles et des feuilles d'essais de dessins
Humeur : Les patates au pouvoir et les vaches aux subordonnées relatives !

MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Ven 18 Nov 2011 - 0:06

Merci les gars, ça me fait plaisir tant d'éloges. Mais mon moral n'est pas encore fixé : je cherche à me battre, mais j'ai pas encore réussi à retrouver mon rythme. Mais je crois que je suis sur la bonne voie.
Effectivement Tidus, j'ai pas encore saisi ce principe. Mais je l'ai compris. Et après avoir compris, il faut parfois longtemps avant de faire.


Aujourd'hui, j'ai officiellement 16 ans.
C'était mon anniversaire.
Une journée qui pour moi est extrêmement symbolique. Une journée pendant laquelle j'ai le droit de me sentir important.
Une journée que je voulais passer avec mes amis. Mes meilleurs amis. Ceux avec lesquels j'ai vécu une année de Seconde mémorable et tant de bons souvenirs.

Aujourd'hui, j'ai officiellement changé.
C'était la goutte d'eau qui fait déborder le vase.

Tout d'abord, inutile de préciser qu'Espérance fit preuve de la plus totale indifférence à mon égard. Non, pire : m'installant à sa table au foyer (salle d'étude libre), elle est carrément partie.
Bon. Génial.
Je passe ensuite à peu près le reste de ma journée à apprendre de la part de tous mes nombreux invités que l'invitation au théâtre ce soir ne s'accordait pas avec leurs emplois du temps et l'accord de leurs parents.
Arcturius - mon meilleur pote, précisons-le - passe ensuite l'heure de Sciences Physiques à discuter gaiement avec Espérance sur des recettes de crêpes.
Sérieux.
Alors, le problème vient pas du fait que lui il peut parler à celle que j'aime et pas moi. De toutes façons il est déjà "fiancé".
Non.
Le problème, c'est que le JOUR DE MON ANNIVERSAIRE, mon MEILLEUR POTE qui est assis à CÔTÉ DE MOI passe son temps à discuter avec une amie à laquelle je tiens énormément et avec laquelle je ne PEUX PAS PARLER.
J'ai été obligé de supporter tout ça.
Je me suis rendu compte avec horreur que la plupart des amis auxquels j'accordais tant de confiance ne la méritaient pas ; et que si j'ai sombré dans la déprime, ce n'est pas parce que j'étais indigne de la leur, mais moi assez naïf pour l'accorder à n'importe qui.

Le jour de mon anniversaire.
Un jour que je voulais passer en compagnie de mes amis. A rire, discuter, s'amuser.
Je me suis retrouvé TOUT SEUL à poireauter pendant UNE HEURE dans une station de métro à ruminer ma journée MERDIQUE tout en cherchant désespérément à joindre quelques amis pour parler alors que mon téléphone avait quasiment plus de batterie.
GENIAL.
C'est Whingal, mon petit frère, qui fut LA SEULE ET UNIQUE PERSONNE à s'être pointée pour ce petit évènement que j'avais voulu CONVIVIAL.

JE RÊVE.
Je serais capable de tout pour aider mes amis, j'ai fait mon possible pendant toute une année pour leur montrer que moi j'étais là pour eux en n'importe quelle occasion, et ils me lâchent pour mon anniversaire.
OK. C'était une date et une horaire un peu difficile à accepter. OK.
OK. Certains ne pouvaient vraiment pas. OK.
MAIS MINCE QUOI ! JE DEMANDE RIEN DE TOUTE L'ANNÉE, ET ON NE M'ACCORDE PAS MÊME LE LUXE DE ME SENTIR ENTOURÉ UN SEUL PETIT JOUR DE RIEN DU TOUT ?!?

C'est auprès de mes plus récentes connaissances que j'ai trouvé le meilleur refuge. Comment mes meilleurs amis ont pu me faire ça ? Qu'est-ce que j'ia pu faire pour devoir subir TOUT CA ?!?


Alors oui, tu as raison, Flo. Les amitiés se font et se défont.
J'ai juste eu la naïveté d'accorder trop d'importance à certaines.
Et pour la première fois de ma vie, je suis déçu et profondément frustré.

Ce n'est pas de la déprime, c'est de la frustration. Parce que cette fois-ci, ce n'est pas moi qui est en tort, et j'en ai la certitude.
Demain, des têtes vont tomber. (Zut, aujourd'hui : il est minuit 6...)

_________________
Exclamation Appelez-moi juste AlexiSonic, le KST ne se prononce pas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le coin des déséspérés   Aujourd'hui à 12:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Le coin des déséspérés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 25Aller à la page : 1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le coin des blagues
» Le coin des Peluches
» [Moc] Le Coin Matoran de Solok
» le coin des graphistes
» mario paint !coin de melodie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tails Dreamer :: Hors-sujet :: Chat-
Sauter vers: