Tails Dreamer

Pour tous les fans de Tails et de l'univers Sonic !
 
AccueilTDFactsGalerieActuJeux SonicTDRPGChao GardenFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Accueil TwitterFacebookGallerie des TDFactsActualitésJeux SonicEncyclopédieTDRPGChao GardenFAQ RechercherRejoindreConnexion
Jetez un oeil à l'Encyclopédie Tails Dreamer !
Les Rédacteurs sont fiers de vous présenter leur base de connaissances soniciennes !
Le Rally de Dragon Valley et la défense de Mobius touchent à leur fin. Venez leur dire au revoir !
Adoptez votre chao dans le Chao Garden !
Et inaugurez le Rush de Red Mountain pour gagner rings et nouveaux flickies !

Partagez | 
 

 La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sukima

avatar

Féminin Messages : 956
Age : 25
Humeur : Cute & Chaotic

MessageSujet: La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]   Mer 1 Jan 2014 - 21:14

Ran

"Debout la bleu !"

Ran était la dernière à quitté le dortoir, encore fermement enfoncée dans sa couverture. Scarlet se tenait devant le lit et commençait à perdre patience.
La jeune femme aux cheveux  roux  était la chef des chromas, bien qu’elle n’aimait pas être nommé ainsi. C’était surtout la plus âgée et la plus écoutée, mais refusait de se considérer au dessus des autre chromas.


"Si tu dors plus longtemps que les autres, va te falloir deux fois plus d'entrainement aussi."

Ran capitula et parti se préparer. Scarlet était du genre pragmatique et poussait généralement les autres membres à donner le meilleur d’eux-mêmes.  Bien qu’elle  apprécie la cadette du groupe, elle ne lui permettait aucun traitement de faveur.

Gult attendais à l’extérieur de la chambre. Il fixait la retardataire de son regard provocateur, à moitié camouflé sous une chevelure blonde abondante.


"Les autres sont déjà dehors. On va être à la traine.


-Ne commence pas à râler Gult. Ce n’est pas une course. Et te connaissant, je suis sûr que tu n’auras aucun mal à les rattraper.

-C’est pas ma faute si ce sont tous des lambins ! Et pourquoi  je dois me trainer la nouvelle ?"

Ran restait silencieuse mais pas moins agacée. De toute façon elle n’arrivait jamais à en placer une avec Gult. C’était un garçon hyperactif et arrogant qu’il fallait constamment tenir en laisse si on ne voulait pas se retrouver sur la touche.

"Ran n’est pas encore prête à se déplacer seul. Je compte donc sur toi pour l’accompagner, au moins jusqu’à ce que vois raccrochiez avec le reste du groupe.
J’ai quelque chose d’important à faire de mon côté.


-La bonne affaire…"  Marmonna Gult  avec une mine peu réjouie.
Il s’était déjà précipité vers la sortie quand Scarlet l’interpela.


"N’oublies pas, Gult.
S’il arrive quoi que ce soit à Ran, je te tiens pour responsable.
Je compte sur toi."

_________________













"If there is something I can't make clear, I try cutting it!"


TD Facts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Robotnik
Chef des Egg Armées Badniks
Chef des Egg Armées Badniks
avatar

Masculin Messages : 1828
Age : 26
Localisation : Bullet Station, avec Carol
Humeur : Lord Brevon a une armée... MOI AUSSI ! HA !

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
25/100  (25/100)
Rings Rings: 933

MessageSujet: Re: La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]   Jeu 2 Jan 2014 - 3:10

Abrupt

HJ- Bon, à part quelques petites fautes de frappe ça et là, je n'air rien de spécial à redire.
Tiens, je sais qu'on utilise souvent le terme "Bleuette" pour les filles. Mais je présume que ça fait un peu princesse, doc tu fais comme tu veux. ^^

Tu me donnes pas beaucoup de matière pour commencer dis donc. J'ai même pas la moindre idée d'où tes personnages vont aller... A part qu'ils ne quittent pas Station Square bien sûr...
Enfin, on peut se débrouiller, pas de problème hein, c'est juste que je comprends tout à coup ce que ça fait de devoir répondre à un RP pas du tout inspirant en ce qui concerne strictement le fait de devoir y trouver une suite sous le point de vue d'un autre personnage.

Bref, go. (Je t'habitue déjà à des HJ démesurés, il va y en avoir beaucoup. Parce que j'aime parler. Et que j'explique 60% du contexte comme ça. ^t^") -HJ



Nom d'un polochon à la sauce tomate.
Probablement qu'Abrupt avait un autre juron en tête, mais pardon à tous, j'avais très envie de commencer comme ça.

Imaginez une montagne de muscle en T-shirt rouge vif un peu moulant (pas de décolleté, désolé les filles), champion local d'haltérophilie, capable de produire plus d'ombre qu'un parasol. Abrupt est volumineux. Une version mieux proportionnée de Wreck-it Ralph, grandeur nature. Pas le genre de type avec lequel on aimerait se frotter.
Collez-lui un visage sérieux. Abrupt semblait au premier regard l'antithèse de la fantaisie, ce type semblait tellement carré qu'on se demande si ce ne serait pas un affront que de lui faire un petit dessin sur son T-shirt monochrome immaculé.
Déjà, vous avez une bonne image d'un bonhomme à l'allure à la fois banale et exceptionnelle. Station Square était certes une grande ville, mais on ne voyait pas beaucoup de bonhomme aussi corpulent. Et pourtant Abrupt était juste un habitant comme les autres. Il habitait dans le coin, avait grandit dans cette ville, s'était marié dans cette ville... Et à part son trophée sportif, il était plutôt discret. Pas qu'il soit associable, juste que la vie sociale ne le tentait guère. Il avait un boulot ordinaire, une vie ordinaire. Des problèmes ordinaires.

Car oui, si je vous parle de ce bonhomme en particulier et à cet instant particulier, c'est qu'il était face à un problème d'un genre nouveau pour lui.
Continuons le tableau. Je vous passe le fait qu'au fond, il est pas si ordinaire parce qu'il peut prendre feu, mais ce n'est qu'un tout petit détail qui ne change en rien l'image. Gardez juste à l'esprit qu'il est impressionnant tant par son apparence que par ses capacités.

Dans la main droite de ce colosse, insérer un tout petit cabas. Enfin, tout petit, disons qu'il n'était pas spécialement grand, et dans la main d'Abrupt, il avait l'air petit. On n'expliquait pas exactement comment ça se faisait, mais Abrupt était comme une version agrandie d'un homme normal de taille moyenne. Résultat, il était grand, épais, sans être spécialement gros. Les objets du quotidien ont tous l'air plus petit à côté.
Et surtout, imaginez son regard. Un regard à la fois empli de surprise, d'incompréhension, et d'une profonde détresse. Cela arrivait rarement, pour un ouvrier comme lui, qui se devait d'être toujours en pleine possession de ses moyens, en plein contrôle de la situation. Son sérieux, son calme olympien venait d'être brisé par quelque chose de terrible.

Suivez son regard, et tombez dans le panneau. Frottez-vous le front, reculez un peu, lisez.
Car sur le panneau, il y a écrit:
Fermé

Catastrophe.
Le seul et unique jour où il comptait aller faire les courses à la place de sa fiancée, voilà que l'épicerie était fermée. Mais bien fermée en plus. Dans le genre pas ouverte, difficile de faire mieux. Pris de désespoir, il se surprenait même à envisager d'entrer par effraction pour pouvoir faire ses courses honnêtement, comme si le magasin était toujours ouvert derrière cette maudite grille.

Que faire ? Que faire ? La montagne était figée de stupeur depuis quelques secondes déjà.
Pour la première fois de sa vie, il allait devoir improviser, dans un terrain hostile et inconnu.
Il regarda à gauche, il regarda à droite. Absolument pas du tout d'autres épiceries en vue. Et ce n'était pas étonnant, dans une si petite ruelle.

Y avait-il d'autres épiceries proches ? Il n'avait jamais fait attention. Ce genre d'information lui échappait complètement. Il avait besoin de se retrouver sur un terrain connu, aussi prit-il la route vers son lieu de travail.
Il en trouva une. Fermée aussi. Décidément, c'est son jour...

Quelques temps plus tard, il finit par trouver un petit magasin ouvert. Entra dedans. Écarquilla les yeux. Mais comment pouvait-il y avoir autant de choses dans une si petite boutique ? Comment pourrait-il trouver ce qu'il cherchait ? C'était tellement spécifique...

Nouvelle épreuve : poser une question.

Il n'aimait pas se sentir redevable. Il n'aimait pas interpeller quelqu'un uniquement pour lui demander un service. Il préférait se débrouiller par lui-même, pour éviter d'embêter les gens pour des futilités.
Il tourne un peu sur lui-même, se convainc qu'il a besoin d'aide, s'approche timidement du comptoir.

L'hybride castor de l'autre côté du comptoir, le fameux père Dubois, un de ces hybrides ayant choisi d'adopter la tradition humaine que d'avoir véritablement un nom de famille en plus de leur prénom, regardait d'un air inquiet celui qui pouvait détruire une étagère en un coup de poing. Il demanda une boîte de haricots. Le père Dubois présenta une boîte de haricot. Le client fort baraqué s'indigna, non, pas celle là. Il lui en proposa une autre identique, n'ayant rien d'autre à proposer.
Abrupt quitta l'épicerie. Pas la bonne marque. Pas le bon emballage, pour être précis. Car sa fiancée avait des goûts bizarres. Une obsession étrange pour le bleu. Et ce jour-là, s'il faisait les courses à sa place, c'eût été quand même triste qu'il ramenât quelque chose qui ne pouvait lui plaire.

A nouveau dans la rue, il dû se rendre à l'évidence. S'il voulait trouver la bonne boîte, il allait devoir... trouver le supermarché.

Mais quelle journée difficile qui s'annonçait...
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com/h48-commandant-perdu
Sukima

avatar

Féminin Messages : 956
Age : 25
Humeur : Cute & Chaotic

MessageSujet: Re: La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]   Jeu 2 Jan 2014 - 15:25

Ran

Hj- Pas de soucies ! Plus j'en sais, mieux je me porte. ^^

Désolée, Je pensais  que fixer une situation de départ assez flexible serait mieux. J’avais peur de te coincer dans un cadre hyper-prédéfini.

Et Je ne suis pas sur que bleuette aura la même signification, vu qu’il s’agit non seulement d’énoncer la couleur de Ran parmi les chroma, mais aussi de souligner le faite qu’elle soit nouvelle et peu expérimentée. –Hj


Gult semblait plus contrarié que jamais, comme si quelque chose d’extrêmement important était en jeu. Ran faisait de son mieux pour suivre la cadence, mais retardait inévitablement le blondinet élancé qui lui servait de guide.
La rue était animée, le soleil découvert soutenu d’une douce brise.  Les gens vaquaient à leurs occupations, insouciant de ce qui pouvait se passer au dessus de leur tête. Ran fut soudainement envahi par le doute, passant une main hésitante dans ses cheveux noirs  alors qu’elle contemplait la rue en contrebas.  Elle se demanda alors ce qu’elle faisait en haut d’un toit.


"Je ne suis pas sûr que ce soit vraiment une bonne idée …"

Gult lui avait assuré qu’il s’agirait d’un raccourci pour retrouver les autres chromas, mais Ran n’avait encore jamais emprunté ce qu’ils appelaient la ‘haute voie’. Les toits étaient un de leurs chemins de prédilection. Au prix d’être plus risqué, il leur permettait de se déplacer plus vite et d’éviter la police. Chaque bâtiment était régulièrement espacé d’une étroite ruelle, rien d’infranchissable, mais qui demandait déjà beaucoup de confiance, surtout en considérant la chute de deux étages qui les séparait du sol

"C’est maintenant que tu te dégonfles ? Il va bien falloir que tu fasses le grand saut tôt ou tard."

Gult commença à épier la jeune fille d’un air moqueur. Il saisissait toujours l’occasion pour prendre ses camarades de haut. Ce n‘était pas étonnant que bon nombre d’entre eux ne le supportent pas.

"Mais certainement pas avec toi !  Tu va surtout t’attirer les foudres de Scarlet. Je ne suis pas encore prête pour ça !"

Ran se mit sur la défensive. Gult savait se montrer têtu quand il s’y mettait mais elle espérait que la mise en garde de Scarlet ne le rappellerait à l’ordre. Le jeune  homme rabattit sa mèche de cheveux avec assurance.  

"Scarlet peut dire ce qu’elle voudra, elle ne pourra pas me reprocher de t’avoir fait expérimenter la haute-voie. C’est supposé être un entrainement, pas une vulgaire promenade de santé."

Ran s’avança timidement vers le bord du toit, fixant longuement la ruelle en contrebas où quelques rares silhouettes passaient de temps à autre.  C’était haut, pas besoin d’être très perspicace pour le comprendre,  mais aussi assez effrayant. Le vide feignait de l’aspirer et le toit opposé semblait s’éloigner. Chaque seconde qui passait, le gouffre semblait de plus en plus infranchissable.
Ran fut soudainement ramené sur terre quand elle entendit une voix les interpeller. Une voix qui ne lui était pas familière.


"Hey vous deux ! Qu’es-ce que vous faite ici ?"

Une personne venait de franchir la porte du toit. Ca devait être le gardien de l’immeuble qui faisait sa ronde. L’homme s’avançait maintenant vers les jeux adolescent.  Ils ne pouvaient plus faire demi-tour. Gult s’élança en premier,  atterrissant sans encombre sur l’autre toit. Ran eut un moment d’hésitation et finit par se lancer à son tour
Le sol se déroba sous ses pieds, le saut était trop court. Ran n’avait pas pris assez d’élan, trop pressée par la présence du gardien dans leur dos. La seule chose qui l’empêchait de chuter fut le bras de Gult auquel elle était maintenant suspendue.
Gult peinait à la hisser, il était certes agile, mais pas très musclé. Ran s’agrippait de son mieux,  complètement paniquée,  C’était dans ce genre de situation  qu’elle perdait généralement tous ses moyens. Sa poigne commençait déjà glisser, elle ne pouvait plus tenir.
Ran avait l’impression de tomber au ralentit, comme dans les rêves  où l’on se réveille avant l’impacte. Mais cette fois-ci, elle allait se heurter à la dure réalité.

_________________













"If there is something I can't make clear, I try cutting it!"


TD Facts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Robotnik
Chef des Egg Armées Badniks
Chef des Egg Armées Badniks
avatar

Masculin Messages : 1828
Age : 26
Localisation : Bullet Station, avec Carol
Humeur : Lord Brevon a une armée... MOI AUSSI ! HA !

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
25/100  (25/100)
Rings Rings: 933

MessageSujet: Re: La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]   Ven 3 Jan 2014 - 19:51

Abrupt

HJ- Un peu de liberté ne me gêne pas, personnellement. Ca me permet de faire mes délires introductifs qui sont supposés présenter un peu caricaturalement les traits principaux de mes personnages (et là encore plus puisqu'il s'agit de traits différents que ceux présenté dans ma fiche, puisqu'Abrupt a beaucoup évolué pendant l'invasion). Mais bon, je te dis juste ça pour d'autres fois, où donner de la matière à ton partenaire est toujours une bonne chose à faire, tatatitatatère.

Justement, c'est dans ce sens que ce terme est utilisé. Sachant qu'en plus c'est la plus jeune, ça a l'air plutôt adapté en fait. Disons que je trouve que le terme "bleu" laissé au masculin fait un poil plus sérieux, plus grave.

Je te pose de suite la question, elle amènera peut-être une proposition : est-ce que la bande des Chromas existe toujours après l'Invasion ou, pour une raison ou pour une autre, auront-ils été obligés de se disperser ?

Je me place à une époque où Abrupt n'a pas encore découvert son pouvoir, et où Hélène n'a pas encore récupéré son sceptre, où ils vivent ensemble mais ne sont pas mariés. Il faut donc au moins le temps d'un mariage, d'une découverte, de plusieurs démonstrations publiques et d'un accrochage avec la communauté scientifique avant l'Invasion. Minimum un mois donc. Ca te va ? -HJ



Abrupt vivait dans cette ville, mais dans un cadre restreint au strict nécessaire. Les routes à prendre pour aller de l'entrée de la ville à sa maison, l'épicerie du coin, le chemin jusqu'à son travail, le poste de police le plus proche, les lieux les plus fréquentés par Hélène, la mairie, la salle de sport, la piscine municipale, la plage, la gare, et les stations services les plus avantageuses. Des lieux touristiques, il ne connaissait que l'Hôtel d'Emerald Coast, et quelques places sympathiques. Oh, et il saurait retrouver son école et son lycée. Et ça lui suffisait parfaitement. Un quotidien tranquille, reposant.

Mais voilà. Aujourd'hui il devait improviser, concept qui, s'il ne lui était pas inconnu, ne rentrait plus dans ses qualités premières depuis longtemps. En tant que sportif, il était vif d'esprit, mais il avait privilégié des sports moins stratégiques ces dernières années, donc même là le réflexe d'improvisation commençait à se perdre.
Aussi, confronté à cette situation, il paniqua pendant encore cinq bonnes minutes avant de se rappeler que nom de Zeus, tout ceci n'était pas grave.

Marcher faisait du bien, et aidait la réflexion. Il se résolut à rejoindre la grande place de Station Square. Dans le centre-ville, il ne pouvait qu'y avoir un bon supermarché d'ouvert, qui présenterait une plus vaste gamme de choix que les magasins de proximité.
Pour la première fois, il emprunta les rues en faisant réellement attention à ce qui se trouvait autours de lui. Un carrossier, un bar, un marchand de vin, de quincaillerie, de vêtements, un boucher... Il oublierait bien vite toutes ses informations, mais le réflexe resterait, et avec la pratique- Oh attendez il y a de l'action là...


"Hey vous deux ! Qu’est-ce que vous faites ici ?"

Une voix étouffée par la distance lui parvint. Animé d'une curiosité nouvelle, et principalement parce que la voix venait d'en haut et donc qu'il s'agissait de quelque chose d'assez inhabituel, il leva les yeux, comme le firent deux autres passants.
Ce qu'il vit premièrement vu un splendide panneau lumineux caractéristique des pharmacies, de l'autre côté de la rue. Une croix verte animée par des néons qui se voulaient esthétiquement divertissants. Les deux autres passants ne voyant rien de plus, ils jouèrent à merveille leur rôle de passants expérimentés et passèrent leur chemin. Abrupt, s'intéressant pour la première fois au jeu de lumière de ce panneau, garda la tête levée tout en continuant sa route, comme happé par ces clignotements qui lui permettaient de penser à autre chose.
Au quotidien, c'était plutôt Hélène qui s'occupait de se rendre dans ce genre d'endroit. Et avant qu'il ne la connaisse, ce qui remonte à fort loin, eh bien... sa mère devait bien s'occuper de son petit garçon.

Bon, vous vous dites probablement que niveau action, on aura vu mieux. Mais j'entends votre complainte, et je vous rassure : le fait qu'aucun des trois curieux n'aie prêté attention au sens de cette réplique ne signifie pas qu'elle n'avait aucun sens.

Du coin de l'oeil, Abrupt aperçut la suite de la scène. Au dessus d'une petite ruelle perpendiculaire à la rue, un ado complètement fou dans sa tête jaillit du toit d'un immeuble, enjambant à contre-jour la ruelle qui n'avait jamais semblé aussi large. Il atterrit sans encombre de l'autre côté. Abrupt plissa les yeux : pfiou, c'était quand même vachement haut... Station Square aimait les bâtiments de haute taille, et celui-ci faisait bien quatre étages. Voire cinq... Rhaa, il n'était pas très doué pour l'estimation des distances. Surtout verticales. Bref, si ce bonhomme s'était raté, il l'aurait diablement senti passé. Ou pas, d'ailleurs.
Quelque chose tomba. Ca pouvait être juste un peu de gravier ou un quelconque petit bout de métal qui se trouvait sur le toit et que l'atterrissage du jeune homme avait jeté par dessus bord, mais Abrupt eut comme un élan pour aller le rattraper, bien que ce soit totalement impossible. Un réflexe hérité de l'époque où il faisait encore de l'escalade, on ne sait jamais quand la demoiselle en détresse risque de lâch-

Il avait décidément ses pensées contre lui aujourd'hui. Une deuxième silhouette à contre-jour, à première vue plus petite, jaillit du toit. N'importe quel joueur de pétanque, n'importe quel sportif de triple saut, n'importe quel basketteur aurait senti immédiatement que l'objectif ne serait pas atteint. Comme n'importe quel coureur ou n'importe quel policier savait qu'en prenant en compte le temps de réaction, Abrupt n'avait aucune chance de finir de traverser la rue et de rattraper la victime de la bonne vieille mère Gravité.
Sauf que voilà, pas le hasard d'un timing impeccable, Abrupt avait à cet instant précis les yeux au bon endroit, les craintes qu'il fallait, un début d'élan adapté, le stress suffisant, l'échauffement parfait et l'expérience sportive nécessaire pour partir en trombe. Son pas s'accéléra en sprint quasiment naturellement, ne réveillant pas même la curiosité des experts passants de chaque côté de la rue.

Abrupt avait déjà rattrapé des gens, mais principalement des gens qui lui tombaient littéralement dessus. Là, c'était en plus une course contre la mère Gravité. Abrupt n'était pas spécialement doué pour penser à deux choses à la fois, et c'était principalement parce qu'il savait se concentrer profondément sur une unique activité pendant un court laps de temps qui faisait de lui un sportif très appliqué. Aussi commença-t-il par courir vite. Enfin, non, plutôt par identifier où était son objectif. Position, souffle, fixer un point imaginaire en dessous de la silhouette, pousser fort sur les jambes, équilibre, accélérer, accélérer, accélérer.
A mi-chemin, il lève les yeux. Sa course est telle qu'un boulet de canon n'aurait pas une trajectoire plus droite que celle de sa tête - bon, en vrai si, mais on a qu'à dire que le boulet de canon avait un peu d'effet, voilà voilà voilà. Il identifie la position de la silhouette : pendue par un bras en haut du toit, son prédécesseur l'avait retenue, mais elle s'était tant et si bien débattue qu'elle avait glissé. La voilà maintenant en train de tomber, les jambes en premier, bien droite. Sa chute avait peu être été retardée, elle ne serait maintenant que plus rapide, car elle n'offrait que trop peu de prise au vent. Tss, même là les hybrides avaient l'avantage d'avoir souvent des membres énormes ou des coiffures spectaculaires qui au moins ralentissaient la chute ; les gamins acrobatiques téméraires étaient généralement minces et préféraient au contraire minimiser leur prise au vent. Qu'est-ce qu'on ferait pas pour augmenter sa mobilité.

Bref, Abrupt avait sa position en tête. S'il pilait assez efficacement, il pourrait simplement se mettre sous elle et la rattraper dans ses bras, comme il l'avait déjà fait, et l'attraper sans encombre. Mais il fallait piler efficacement. Abrupt se reconcentra sur sa course.
Il rabaissa les yeux et, oh joie, constata qu'il n'avait pas été assez curieux. Un élément lui avait échappé, et il se retournait maintenant contre lui. C'était son jour décidément.
Un de nos passants, spécialiste en la matière, s'était équipé d'un accessoire à peine encombrant : un caddie. Plein, en plus. Oh, pas un caddie de supermarché, plutôt un cabas, mais du genre plutôt impressionnant : il transportait probablement un objet fragile volumineux, comme un vas- oui, pardon, pas le temps. En tout cas c'était un obstacle de taille. Il aurait été facile à éviter, si Abrupt n'avait pas une telle inertie, et s'il ne courrait pas à une telle vitesse.

Je vous rassure, il avait 5 mètres pour se décider. C'était quand même un peu court pour virer de bord, ou même pour un triple saut. Mais vous avez vu la taille de ces guibolles ? Quand on est aussi costaud, on ne contourne pas un obstacle, on saute par dessus !


Un jeune hybride hérisson doré en contre-bas à l'autre bout de la rue croquait à pleine dent dans une pomme du marché, quand il vit à l'horizon la silhouette d'un jeune homme visiblement animé d'intentions hostile foncer vers un passant expérimenté sur le trottoir. Il fronça les sourcils en s'attendant à assister à une arrestation violente ou au moins un plaquage spectaculaire, mais la silhouette fut comme tirée vers le haut sans perdre aucunement sa vitesse, un peu comme s'il avait été soulevé par un harnais depuis un hélicoptère, sans harnais, ni hélicoptère. Elle passa au dessus de l'illustre passant et disparut dans le mur.
Il se frotta les yeux. Il n'avait jamais vu un être humain capable de faire un saut aussi spectaculaire. Il devait vraiment être motivé. Peut-être y arriverait-il, lui aussi, un jour ?


Abrupt n'avait pas calculé le fait qu'il avait sauté depuis la chaussée sur le trottoir, et donc qu'il avait atterrit au sommet d'une petite marche. Sa réception fut donc un peu maladroite : il n'avait pas même frôlé le cabas, mais il dut rétablir son équilibre en course, ce qu'il fit au prix d'un peu de son élan.
Il relève les yeux. Nom de nom, cette petite tombait vite. C'était une fille, il en était presque sûr, pas besoin de beaucoup de détails pour repérer cela. Mais surtout, elle était dangereusement proche de sa fin. Et elle tombait plus vite qu'il ne courait.
Vite. S'adapter. Elle n'avait aucune prise au vent ? Il limita la sienne.

Sa course désespérée se transforma en plongeon improvisé, combinaison d'un placage de rugbyman et d'un plongeon de nageur, de puissance et de technique. Heureusement que l'asphalte offrait une bonne adhérence, il aurait dérapé sur un caillou que c'eut été fini.
Il fusa en dessous de la supposée gamine, se retournant en plein vol comme une torpille, ouvrit les bras, serra les dents...

Dommage qu'il avait besoin de faire tout ça en expirant parce qu'il aurait bien eu besoin d'avoir les poumons pleins pour amortir le double choc qui allait suivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com/h48-commandant-perdu
Sukima

avatar

Féminin Messages : 956
Age : 25
Humeur : Cute & Chaotic

MessageSujet: Re: La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]   Sam 4 Jan 2014 - 16:18

Hj- L’époque me convient.  Le verrais pour l’histoire de bleu, à la limite je l’éditerais dans le premier post.
Sache que le groupe des chromas à été démantelé peu après l’arrivée d’Eggman au pouvoir. Certain  membres ont disparu d’autre comme Scarlet ont été arrêtés. On ignore ce qui leur est arrivé est par la suite.  C’est une page vierge qui peut être complété, si besoin est. –Hj


La chute avait été brutale. L’impacte avait sacrément secouée Ran, mais pas autant qu’elle ne l’aurait prévue. Peut être était-ce parce qu’elle s’attendait au pire que le choque lui avait semblé plus léger. Ou peut-être était-elle tout simplement morte ? Toutes ces idées se bousculaient dans sa tête, encore sous le choque et complètement crispé par la peur.
Des murmures se firent entendre autour d’elle. En ouvrant les yeux, la jeune fille se découvrit encerclée d’une foule de personne, attirées par l’agitation qu’elle avait causée. Elle réalisa alors qu’elle n’avait pas réellement touché sol. Un homme s’était jeté pour la rattraper dans sa chute.


J-je …. !

La peur avait subitement fait place à l’angoisse : ce n’était plus sa propre vie qu’elle avait mise en danger, mais celle de quelqu’un d’autre ! Etait-il blessé ? Peut être lui avait elle cassé quelque chose ? L’homme était plutôt grand et costaud. Avec son physique, il aurait sans doute put se prendre une montagne sans broncher, mais Ran ne pouvait pas s’empêcher de se soucier quand quelqu’un d’autre se retrouvait concerné par ce qu’elle avait fait. La jeune fille ne savait pas par où commencer, bafouillant des débuts de mots  et d’interjections en essayant de s’excuser. Après une suite de phrases qui bout à bout n’avaient pas vraiment de sens, Ran prit une grande inspiration, essayant de se calmer avant d’enfin énoncer quelque chose d’intelligible.


Merci…

Un brouhaha se formait autour d’eux. Les gens se demandaient ce que la fille faisait sur le toit. Certain arrivaient et ne comprenait pas ce qu’il s’était passé, d’autre était stupéfait par l’intervention héroïque d’Abrupte. Au dessus d’eux, Gult s’était éclipsé. Il ne pouvait pas aller la récupérer, trop de monde. L’incident risquait d’avoir attiré l’attention de la police et il ne voulait pas risquer de débarquer à ce moment  là. Ran étant visiblement hors de danger,  Gult préférait rapporter les événements à Scarlet, elle saurait quoi faire.

Vous … n’avez rien … ? Je suis désolée…

Ran était encore assez secouée par ce qu’il venait de se passé. Devait-elle fuir et retourner à la cachette ? Non, elle ne pouvait pas laisser en plan celui qui venait de lui venir en aide. Elle était complètement perdue et ne savait pas quoi faire.

_________________













"If there is something I can't make clear, I try cutting it!"


TD Facts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Robotnik
Chef des Egg Armées Badniks
Chef des Egg Armées Badniks
avatar

Masculin Messages : 1828
Age : 26
Localisation : Bullet Station, avec Carol
Humeur : Lord Brevon a une armée... MOI AUSSI ! HA !

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
25/100  (25/100)
Rings Rings: 933

MessageSujet: Re: La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]   Sam 25 Jan 2014 - 11:23

Abrupt

HJ-Bon, je note juste parce que c'ets un terme dont tu auras souvent besoin, a priori : "choc" ne se finit pas comme "phoque".

Impeccable pour les Chromas. Voilà un autre truc que j'aimerai te proposer :
L'un des 5 accès au QG est un vieil immeuble désaffecté de Station Square auquel personne ne touche. Par traiditon, je le considère comme l'ascenseur N°1, soit le premier qui ait été créé pour donner accès au QG.
Vu que Ran serait mise en relation avec la fondation de la Résistance, je me disais qu'elle pourrait avoir proposé cet immeuble, qu'elle connaîtrait justement parce que c'est un lieu connu et fréquenté par les CHromas. Lieu de rendez-vous, cachette, poste d'observation, je ne sais pas, en tout cas un lieu qui leur est familier. Si les premières fondations de la Résistance sont placées grâce aux Chromas, on peut commencer à trouver de bonnes justifications au fait que le QG, malgré les travaux nécessairement complexes à mettre en oeuvre, ont pu s'effectuer de façon relativement discrète.
Qu'en dis-tu ?

[A partir d'ici tout mon beau post ayant été effacé par mon inadvertance, je la fais en mode minimaliste. Désolé, j'éditerai peut-être plus tard, mais j'ai trop de posts à rédiger, ça me prend trop de temps...  Sleep ]

Petite mise en garde : préfère en priorité le point de vue de Ran, ce sera plus facile pour toi quand tu devras rédiger tes rapports. Ici le choc de points de vues plus omniscients est parfaitement justifié, d'ailleurs j'en ai fait moi-même, fais juste attention à ne pas t'embrouiller ensuite. Par exemple c'est toujours un challenge pour moi de me souvenir si les personnages se sont présentés ou pas, donc en attendant je les nomment pas par leur prénom dans la narration.
Bref, un conseil, tu en fais ce que tu veux. -HJ



Abrupt met un petit temps à reprendre conscience de son environnement.

D'abord la vue : le petit attroupement de personnes inquiète, et une jeune fille en train d'essayer d'articuler quelque chose. Un génie dans la foule qui se rappelle qu'on est à côté d'une pharmacie et qui s'y précipite pour prévenir le pharmacien.
Puis l'ouïe :


Vous … n’avez rien … ? Je suis désolée…

Et, du coup, il dû prendre conscience de ses blessures. Le dos bien râpé, douleur humide mais pas trop vive. La poitrine bien amochée aussi, la jeune fille était tombée les jambes en premier : douleur sourde, difficultés respiratoires.

Il respire doucement, essaie de sourire :


"Et toi, jeune fille"

Le choc faisait qu'elle ne s'en était peut-être pas rendu compte, et elle assimilait peut-être ses balbutiements au stress et à l'inquiétude, mais le public n'était pas dupe. Elle avait fait une chute spectaculaire : ses jambes avaient du s'en prendre un coup, et la façon dont elle s'était écrasée contre la poitrine d'Abrupt signalait qu'elle avait du être sacrément secouée.

Abrupt tenta de se relever, grimaça sous la douleur, et malgré les protestations du public acheva son geste, révéla son dos lacéré par l'asphalte et les gravillons. Blessures peu profondes, mais assez impressionnantes, qui nécessiteraient d'être nettoyées.

La pharmacien rapplique avec une trousse de secours.
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com/h48-commandant-perdu
Sukima

avatar

Féminin Messages : 956
Age : 25
Humeur : Cute & Chaotic

MessageSujet: Re: La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]   Dim 26 Jan 2014 - 16:58

Ran

HJ- Ça marche pour l'immeuble. Je pense pouvoir trouver un bon lien avec les Chromas.
Mais il faut mieux que ma narration ai un point de vue plus centré sur Ran? Ça ne me pose pas de problème, sauf quelques répartitions parfois mais je peux toujours faire avec.

J'ai une question: En tant que joueur, dois-je simplement réagir selon le contexte en cour ? Est-ce que je peux également planter moi même des événements en utilisant les Pnj "locaux" ou est-ce que cela reste une fonction du MJ, donc d'Eggman ? -HJ


Ran retrouve peu à peu son calme. La réponse d’ l’homme l’avait rassurée mais soulevait un autre point important dont elle ne s’était pas encore soucié : Son état. elle ne s'en était pas préoccupé tellement elle était inquiète.

"Je crois. …."

A première vu, Ran semble indemne : aucune blessure ou écorchure visible. Elle tente alors de se lever et réalise le problème : une douleur insoutenable la clouant au sol. On lui suggère de ne pas bouger, au cas où il s’agirait d’une fracture. Mieux valait eviter pour elle d'empirer son état
Le pharmacien s’approche de Ran, commence à l’examiner et lui applique une compresse avec de la glace. C’était loin d’être agréable, mais restait le meilleur moyen de maitriser une hémorragie interne.


"Par chance, il ne me semble pas y avoir de fracture, même si une radio serait préférable pour en avoir le cœur net.  Pour l’instant, évitez les mouvements brusques.

Vous avez eu beaucoup de chance que cet homme soit là pour vous rattraper."


Il se tourne alors vers l’homme en question et commence son examen. Il nettoie ses plaies et les désinfectes avant d’y appliquer des bandages. Il conseille alors à l’individu de changer ses vêtements dès que possible, les salue et se retire.
Ran baisse les yeux, mal à laisse après avoir constaté le dos amoché de son sauveur.

Ran baisse les yeux, mal à laisse après avoir constaté le dos amoché de son sauveur. Elle enlève alors sa capuche, révélant  des cheveux bruns tirant sur le sombre. Ses cheveux mi-longs auraient facilement tendance à gêner la vue de la jeune fille durant l’entrainement si ces derniers n’étaient pas retenus par la capuche de sa tenue. Son paraissant plus frêle sans cette dernière et semblait dénoter d’un certain manque d’assurance.
Ses yeux se relèvent alors, aux par contre brulant de volonté, justement pour confiance en elle et se lancer :


Je m’appelle Ran. Merci encore pour ce que vous avez fait. Je vous en suis éternellement reconnaissante. Désolée de vous avoir mis dans cette situation…

"S'il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour vous aider. Je peux m'en charger"


Ses yeux s'était illuminés d'une lueur d’espoir. Si il y a une chose que Ran tenait à cœur, c'était de retourner ses dettes. Elle ne pouvait pas y manquer, c'était une question d’étique.

_________________













"If there is something I can't make clear, I try cutting it!"


TD Facts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Robotnik
Chef des Egg Armées Badniks
Chef des Egg Armées Badniks
avatar

Masculin Messages : 1828
Age : 26
Localisation : Bullet Station, avec Carol
Humeur : Lord Brevon a une armée... MOI AUSSI ! HA !

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
25/100  (25/100)
Rings Rings: 933

MessageSujet: Re: La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]   Mer 10 Sep 2014 - 14:55

Abrupt

HJ-Très bonne question.

Il s'agit quand même d'un RP, donc tu peux faire arriver de nouveaux éléments si tu veux. Tu peux même faire arriver des robots, provoquer une explosion plus loin... Mais tout ceci est complètement optionnel.
Le compte Eggman fait effectivement office de Maître du Jeu. Les joueurs peuvent se contenter de faire face à ce qu'il envoie, et ainsi franchir les différentes étapes.
Au début, je déconseille de trop interagir avec l'environnement, pour la simple raison qu'il faut un peu de temps pour s'imprégner de l'univers. Pareil pour les robots et pour les membres de la Résistance. Cependant les joueurs ont le droit. Il faut juste qu'ils fassent gaffe à ce qu'ils font, parce que si je décèle une incohérence, je me sens obligé de trouver une justification in RP. Et parfois, ça implique un pic de difficulté important.
Bref, la réponse, c'est que tu peux mettre ton grain de sel à n'importe quel moment. Sois juste attentif à être cohérent et à ne pas te mettre dans des situations inextricables. Du reste, je suis plutôt du genre à encourager les joueurs à s'approprier l'histoire, dès qu'ils ont bien compris de quoi il retourne.

Il y a une astuce "contrôle des PNJ" qui devrait pouvoir te renseigner plus précisément.

Pour ce qui va se passer là : je te propose de finir cette scène en quelques posts, puis de faire un bon dans le futur au moment où l'invasion commence. A moins que tu ne veuilles provoquer quelques autres rencontres entre nos deux amis pour travailler la personnalité et le lien ? Comme tu veux, les deux idées me vont. Smile -HJ

C'était une jeune fille, qui semblait si fragile et si peu assurée, comparé à ce saut spectaculaire qu'elle avait tenté. Ça alors, mais que faisait une gamine comme ça sur les toits, elle ne devrait pas encore être à l'école ou un truc du genre ?

Abrupt s'étonnait d'avoir ce genre de pensées, lui qui ne se voyait définitivement pas s'occuper d'enfants. Alors une ado ! Encore moins ! Mais voilà qu'un instinct paternaliste faisait surface.
C'était très étrange.
En même temps il venait de lui sauver la vie, ou au moins les jambes. Ça créait des liens.

Je m’appelle Ran. Merci encore pour ce que vous avez fait. Je vous en suis éternellement reconnaissante. Désolée de vous avoir mis dans cette situation… S'il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour vous aider. Je peux m'en charger"

Éternellement reconnaissante. Elle avait visiblement un sens de l'honneur assez important.
Ran l'aurait tutoyé qu'il aurait oublié pendant quelques secondes qu'il n'était pas son père. Il avait vraiment dû prendre un coup sur la tête à un moment ou à un autre.

On lui avait administré les premiers soins. Tel qu'il se connaissait, ça suffirait amplement : il était plutôt doué pour encaisser. Il ne s'imaginait pas un jour carrément rattraper une jeune fille comme ça.
N'empêche qu'il avait mal au dos.

Il parvint cependant à sourire d'une façon un peu plus convaincante.

"Tu connaîtrais pas une épicerie ouverte dans le coin ?"

Pendant tout ce temps, son petit cabas était resté accroché à son poignet et l'avait suivi dans ses acrobaties. Et il était toujours désespérément vide. Il réclamait qu'on le nourrisse depuis tout à l'heure avec les grands regards les plus mignons qu'un cabas inanimé pouvait lancer.
Ca marchait pas des masses, mais qui ne tente rien n'a rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com/h48-commandant-perdu
Sukima

avatar

Féminin Messages : 956
Age : 25
Humeur : Cute & Chaotic

MessageSujet: Re: La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]   Jeu 18 Sep 2014 - 11:23

Ran

HJ- Je suis d'accord.
Si tu veux, tu termines la scène avec Abrupt ou on s'arrête tout simplement là ? -HJ


Une épicerie ...?

Tiens donc. A vrais dire, la jeune fille s'occupait parfois des courses pour réapprovisionner le groupe. Mais il fallait bien l'admettre, elle n'allait quasiment toujours chercher ce dont elle avait besoin au supermarché, réflexe de jeune quoi.
Mais ce n'était pas un soucie: Ran se baladait souvent en ville et possédait une très bonne mémoire visuelle. Elle se souvenait être déjà passé devant une épicerie à quelques rue d'ici. Elle pouvait sans doute l’accompagner là-bas.

"Ou-oui bien sûr ! Je peux"


Elle se serait certainement relevée pour l'accompagner à ladite épicerie si sa douleur au bassin ne lui avait pas coupé dans son élan. Elle n'était pas trop en état de bouger, un coup dure : elle ne pouvait même pas lui montrer le chemin du coup. Elle trouvait décidément toujours le moyen de compliquer les choses...
Elle tenta donc la méthode numéro 2: Lui indiquer le chemin oralement.

"Je vais t'indiquer le chemin. En faite c'est très simple..."

Et autant savait-elle s'orienter sans problème, que ses explications était très souvent brumeuse et sans dessus-dessous. Ça venait du faite qu'elle s'attardait toujours sur les petits détails au lieu d'aller à l'essentiel.

Du coups, Ran avait tout expliqué en détails à Abrupte, et au final on ne savait pas vraiment où elle l'emmenait. Difficile d'y comprendre quoi que ce soit, à moins de se visualiser tout parfaitement dans sa tête et trier les informations utiles.

"...ensuite tu devrais arriver près d'un réverbère dont l'une des lampes est grillée mais dont personne n'ai jamais venu la remplacer. Ils doivent certainement attendre que les autre ampoules soit mortes pour toute les remplacer en une fois. Braf, à partir de là tu tourne à droite continue jusqu'à passer devant une coupé jaune flashy un peu tape à l’œil, toujours garée à cet endroits. C'est un peu bête d'avoirs une voiture si on l'utilise pas. Que de la frime. Tu devrais alors repérer l'épicerie sur le trottoir d'en face , exactement en face de la boucherie, bizarrement. Enfin voila, c'est pas très compliqué."

Ran ponctua son petit monologue sur un sourire limite niais. C'était sûr: de son point de vue ça paraissait tout à fait clair. Cela lui avait aussi permis de relâcher la pression. Drôle de rencontre quand même, mais au final; Ran était heureuse d'avoirs noué des liens avec une personne en dehors des Chromas.

_________________













"If there is something I can't make clear, I try cutting it!"


TD Facts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Robotnik
Chef des Egg Armées Badniks
Chef des Egg Armées Badniks
avatar

Masculin Messages : 1828
Age : 26
Localisation : Bullet Station, avec Carol
Humeur : Lord Brevon a une armée... MOI AUSSI ! HA !

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
25/100  (25/100)
Rings Rings: 933

MessageSujet: Re: La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]   Jeu 25 Sep 2014 - 16:35

Abrupt

Enfin voila, c'est pas très compliqué."


Le sens de l'orientation d'Abrupt ne figurait pas parmi ses meilleures capacités. Plus les choses étaient simples, mieux il se portait.
Aussi, pendant tout le temps où Ran parla, il ne bougea pas d'un cil, son inébranlable regard dur posé sur son interlocutrice qui énumérait une quantité spectaculaire de détails. Le cabas aveugle lança un regard en direction de son porteur pour savoir s'il arrivait à suivre, mais personne ne pouvait arriver à savoir ce qu'il était en train de penser.

Lorsque Ran eut finit, Abrupt resta ainsi, imperturbable, ne remuant pas même un cil, profondément concentré. Et une bonne minute passa. Puis une autre. La suivante était déjà bien entamée quand il finit par dire :


"Deux fois à gauche, trois fois à droite, merci."

Il était lent, très lent, mais très concentré. Et ça payait.
Son bras bougea enfin, et c'était presque surprenant de voir qu'il ne craqua pas après cette période de totale immobilité. Abrupt donnait cette impression de savoir se figer entièrement quand il était en pleine réflexion, comme si le temps s'était arrêté pour lui. Il y avait pas mal d'anecdote sur le fait que ses résultats scolaires étaient extravagants dans le sens où il avait la moyenne non pas parce qu'il donnait de bonnes et de mauvaises réponses, mais principalement parce qu'il donnait des bonnes réponses, mais pas assez vite. Ou bien que ses réponses étaient trop courtes, mais c'est une autre histoire (les rédaction d'Abrupt au collège étaient tout simplement éclatantes de sens et de concision : "Que ferez-vous plus tard ?" "Du sport, protéger ma famille, construire la ville, réaliser des rêves, observer, réfléchir, partager, et vivre." Il en était actuellement à la troisième étape. On lui a quand même demandé de développer. Ça a pris un sacré but de temps avant qu'on ne le convainc de l'intérêt du concept.)

Il la dévisagea consciencieusement.


"Mais si tu pouvais me guider, ce serait mieux."

La raison officielle de cette demande était qu'il n'avait pas spécialement envie de continuer à errer dans la ville tout seul, avec un cabas sourd et muet comme seul compagnon.
La raison véritable était qu'il ne pouvait raisonnablement pas abandonner cette petite qui tenait à peine debout.


"Je te dépose quelque part ?"

La douleur commençait à s'estomper, et il tendit les bras, l'invitant à le laisser la porter. Il avait de ces expressions littérales très amusantes, notre petit Abrupt, rhalala...
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com/h48-commandant-perdu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La bleu des chroma (Av. Eg) [Abrupt; Ran]
» Impossible de trouve le reseau nabaztag, le lapin est bleu
» Solitary Sojourn ou la magie du bleu
» [Jeu Flash]Faire des hauts faits avec un elephant bleu :p
» Zéliä, la mage à peau bleu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tails Dreamer :: Zone RPG :: Mobius :: Espaces métropolitains :: Station Square-
Sauter vers: