Tails Dreamer

Pour tous les fans de Tails et de l'univers Sonic !
 
AccueilTDFactsGalerieActuJeux SonicTDRPGChao GardenFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Accueil TwitterFacebookGallerie des TDFactsActualitésJeux SonicEncyclopédieTDRPGChao GardenFAQ RechercherRejoindreConnexion
Jetez un oeil à l'Encyclopédie Tails Dreamer !
Les Rédacteurs sont fiers de vous présenter leur base de connaissances soniciennes !
Le Rally de Dragon Valley et la défense de Mobius touchent à leur fin. Venez leur dire au revoir !
Adoptez votre chao dans le Chao Garden !
Et inaugurez le Rush de Red Mountain pour gagner rings et nouveaux flickies !

Partagez | 
 

 Fouchy Aaron alias Kaminari

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaminari
La Foudre Ardente
avatar

Masculin Messages : 41
Age : 21
Localisation : Dans le code source
Humeur : Tout à fait normal

MessageSujet: Fouchy Aaron alias Kaminari   Lun 26 Aoû 2013 - 13:30

Bien le bonjour à tous, voici mon personnage RP, bonne lecture :

EDIT: ajout de la fiche résumé en bas, Kami' apprends l'existence de la résistance dans le Chapter Final et ses réactions envers différents individu sont dans Personnalité (question de AlexiSonic). Le perso avec qui je souhaiterais commencer est Lion Johnson. Les modifications ont été soulignées.  

Nom de famille : Fouchy

Prénom : Aaron

Surnom : Kaminari (prétend que c’est son vrai nom car il le trouve plus cool), Kami

Age : il l’ignore mais on peut estimer qu’il a entre 16 et 17 ans

Sexe : Male

Apparence : Kaminari est un jeune chat hybride venant d’une autre planète. Sa fourrure est noire sauf à quelques endroits : le bout de sa queue est rouge, ses paumes et le bas de son visage sont blancs. Il a les yeux bleus et de grandes oreilles ornent sa tête. Il reste néanmoins petit pour son âge (entre 80 et 90 cm) et son poids est d’environ 38 Kg. Quant à sa musculature, elle n’est pas mirobolante. Il a tendance à secouer ses oreilles et à croiser les bras pour avoir l’air sérieux. Pour achever son portrait, ses cheveux sont mi-longs et de couleur jaune, sur le côté gauche de sa tête il à un épi qui l’énerve beaucoup. Son look pourrait faire penser à un sombre-héros- solitaire-discret-peu-sociable… s’il n’avait pas cette « tache » grise sur l’oreille droite. Notons que ce détail lui fait friser les moustaches si quelqu’un s’en aperçoit.

Equipement : Commençons par ses vêtements. Il porte un léger T-shirt rouge sans motif et un short bleu avec un « A » dessus (pas celui de permis de conduire) : seul indice de son vrai nom. Ce short li arrive à la longueur des genoux et possède 2 poches sur les côtés. Kaminari possède également un sac à dos vert avec divers affaires dedans (lunettes de soleil, friandises, équipement avec lequel il se bat, cahier à dessins,…). Il y range aussi sa carte d’identité qu’il refuse de montrer à qui que se soit pour ne pas révéler son vrai nom. En générale, il porte son équipement de combat pour faire face à toutes les situations. D’abord des gants en métal gris avec un signe « + » rouge sur celui de gauche et un « - » bleu sur celui de droite. Des chaussures ultralégères et un bracelet-montre au poignet gauche (la fonction montre ne marche jamais). Il préfère les garder, mais il lui arrive de les cacher dans son sac en présence d’autres personnes qui lui sont inconnues. Dans ce cas les chaussures sont remplacées par de simples chaussons bleu clair.

Capacités Physique : Kaminari a appris à se battre assez tôt, malgré cela, sa maîtrise est en arts martiaux est très moyenne, il peut avoir un trou dans sa garde au moment où il exécute une technique. Cependant, le jeune chat est un adepte des enchainements aérien, s’il arrive à projeter son adversaire en l’air. Il est très rapide que se soit pour courir où pour frapper même s’il n’égale pas celle de Sonic (dont il l’ignore l’existence).  En vitesse maximum il peut faire des bonds allant jusqu'à 2 mètres. Il se sert de sa vitesse et de son agilité pour frapper rapidement, mais il ne possède de force phénoménale à tout défoncer, la puissance de ses coups est médiocre. En aucun cas, il ne pourra envoyer en l’air un ennemi faisant 2 fois sa carrure. Inversement, il encaisse difficilement les attaques adverses et peut facilement se faire mettre K.O. après quelques coups. En plus de ça, Kaminari souffre d’un problème de naissance qui influe grandement l’issu d’un duel. Il est asthmatique, son asthme est très peu violent mais fort handicapant. Baissant d’abord son endurance, cela l’oblige à agir avec précautions au point qu’il ne peut pas se battre ou courir à sa guise. Son temps maximum d’effort intense non-stop est de 30 minutes, mais elle peut diminuer en fonction de l’intensité de l’action. Son asthme se manifeste souvent par un épuisement rapide et une difficulté à parler voir à respirer. Il lui arrive aussi de subir des quintes de toux très gênantes, mais il n’a jamais eut de crise aigues pour le moment. Il ne parle jamais de sa maladie aux autres par timidité (Attention : son asthme n’est ni chronique ni allergique seulement d’effort). Cela dit son espèce lui confie des avantages : Il peut par exemple escalader les murs avec ses pattes muni de griffes (si possibilité) ou mieux deviner les formes dans le noir (nyctalopie). Mais cela ne lui apporte pas que des atouts, en effet, il n’aime pas l’eau. Malgré sa fourrure il est très frileux mais les températures chaudes ne le dérangent pas.

Pouvoirs : Pour des raisons qui seront expliquées dans l’histoire, Kaminari utilise les pouvoirs de la foudre. Mais sa maîtrise n’est pas parfaite, l’aura électrique dégagée est bleu foncé or une maîtrise parfaite est caractérisée par une aura blanche. Pour user de ce pouvoir, Kaminari doit charger l’énergie électrique contenue dans le bracelet (qui a une batterie limité). Il joint ses mains et l’énergie s’y concentre, le fonctionnement est identique pour les chaussures. Le seul souci, c’est que le bracelet draine une partie de l’énergie de son possesseur pour le convertir en énergie électrique. Ce qui signifie que Kaminari doit utiliser ses pouvoirs avec précautions, sous peine de perdre toutes ses forces. Voici maintenant la liste de ces attaques :

-Coup de jus : C’est son attaque qu’il maitrise le mieux. Il lui suffit de concentrer un peu de son énergie dans sas gants (vient un aura bleu foncé sur ces derniers). C’est une attaque au corps-a-corps peu puissante et à faible coût d’énergie. Kaminari l’utilise souvent, même si les dégâts occasionnés sont faibles. Il peut créer des combos allant de 2 à 5 coups avec cette même attaque. Cette technique à l’air inoffensif, mais elle peut causer une paralysie partielle à l’endroit où le coup a été porté. Si l’ennemi en question est un robot, cela peut engendrer un court-circuit, mais les blindages les plus résistants ne sont pas affectés.
-Thunder : Une attaque à moyenne porté. Elle consiste à lancer une petite boule électrique (grosseur : 1 ballon de football) à moyenne vitesse sur l’ennemi. Sa consommation est plus coûteuse que coup de jus mais les dégâts reste les mêmes. Il existe une variante où l’on lance un éclair à très grande vitesse (dure même pas 1 seconde) qui peut toucher instantanément si la cible est immobile. Sa fréquence d’utilisation est moins forte mais les effets secondaires sont plus violents que coup de jus.
-Absorption d’énergie : Cette phase est la plus importante pour l’utilisateur. Il peut l’exécuter aussi bien avant que pendant un duel. Pour cela il lui faut un appareil électrique (piles, batterie, ampoule,…) pour le vider de son électricité dans son intégralité de l’appareil en question. La durée varie entre quelque seconde à plusieurs minutes et est irréversible. Kaminari ne peut pas envoyer l’énergie absorbé dans une ampoule pour la faire fonctionner par exemple. Ironie du sort : il ne peut pas s’empêcher d’absorber l’électricité de sa propre montre.
-Speedrun : C’est maintenant qu’intervienne les chaussures puisqu’elles vont donner un petit coup de boost à Kaminari. Surtout utilisé pour aller plus vite ou pour fuir, elles augmentent considérablement la vitesse de Kaminari. Elles laissent une trainée électrique bleu foncé qui derrière elles s’effacent après un court laps de temps pour avoir la classe. Malgré cette vitesse impressionnante, Kaminari ne peut pas s’en servir pour courir sur les murs.

A cela viendront s’ajouter d’autres, inconnus de Kaminari. Certaines sont inscrites sur un cahier dans le sac à dos. Dernier détails : Kaminari doit obligatoirement porter ses équipements, pour lancer ses techniques, sans quoi l’attaque échoue à coup sûr.

Personnalité : Ce gamin a un bon fond si on ne vient pas lui chercher des noises. Il est du genre à se plier facilement à la volonté des autres par manque de confiance en lui. Il est très pessimiste et se démoralise facilement, souvent dû à son impuissance. Mais il peut aussi s’emporter, avec le but de faire taire tout ceux qu’ils l’ont traité de faible. Rassurez-vous, il ne va pas cogner sur le premier venu lui disant qu’il était faible sans le penser méchamment. Mais il peut quand même faire un coup en traitre si la personne en face lui semble louche. Il s’entend bien avec ceux qu’ils sont gentils avec lui. Kaminari est favorable au travail d’équipe et déteste l’isolement car l’union fait la force les copains ! De ce fait il aime attaquer sans réfléchir, en misant sur la chance. Méfiez-vous car il fait souvent une petite farce lors d’une poignée de mains en créant un mini-coup de jus. Sa réaction face à un inconnu ? Bien évidemment il serait craintif envers la personne en face, il peut aller jusqu'à attaquer en traite et répond automatiquement à une attaque ennemie. Mais si l’inconnu se montre gentil et lui fait bonne impression, il fera de même (ce qui en fait une personne très influençable). Pour Eggman, c’est délicat puisqu’il ne le connaît pas. Suffit qu’on lui explique que c’est un tyran machiavélique pour qu’il se mette à penser que c’est un méchant à arrêter à tout prix.

Pour résumer :
il aime : le travail d’équipe, les orages (ou du moins cela ne l’effraie pas), se reposer, grimper sur des hauteurs, les friandises
Il n’aime pas : l’eau, l’isolement, le froid, se faire traiter de faible.

Histoire :

-Je fais une petite approche historique pour mieux apprécié le récit.

   Prologue : Il existe une planète, peu connu et à quelques centaines de milliers de kilomètre de Mobius. Elle fut placé sous la protection de cette dernière, sa technologie est beaucoup moins avancé que sa « sœur protectrice ». Mais l’origine de cette planète reste un mystère, quant à sa création. Les avis divergent…
La première hypothèse serait l’intervention de forces supérieures qui auraient apporté chacun leurs contributions. Elles sont au nombre de 5 et sont représenté par de gigantesque forme d’hybride. Fir, le dieu du Feu, Rô dieu de la Terre, Wat déesse de l’Eau, Aï déesse de l’air et Light dieu de la foudre. Ils représentent respectivement l’ardeur, la force, la sagesse et la vitesse, Light semblait posséder tout ces caractéristiques. Au départ, la paix régnait entre ces « éléments » bien distinct : Fir instaura les climats, Rô aménagea les montagnes et les plaines, Wat amena les océans et AÏ un air sain et pur. Sous les directives de Light ils insufflèrent la vie dans un morceau d’argile pour créer les premiers habitants. Ils décidèrent de les laisser se débrouiller après avoir confié leur savoir à cinq des plus matures des habitants. On les appelle les 5 grands Visire. Mais le descendant de la Foudre, avide de pouvoir désobéi à ces convictions. Furieux, les Dieux le bannirent ainsi que Light car ils le soupçonnaient de vouloir diriger seul. Depuis ce jour, on trouve des orages d’une rare violence sur cette planète du nom de Nerios.

La seconde hypothèse (plus connus des Mobiusiens) est que la planète s’est créée naturellement, comme toutes les autres. Ici un récit plus direct  nous a été parvenu :          

-Ce matin-là sur Mobius, une grande nouvelle venait d’arriver. Tous les quotidiens affichaient une « une incroyable » : La découverte d’une nouvelle planète.
« Aujourd’hui, l’univers s’est s’agrandi. Une nouvelle planète appelée Nerios vient de faire sont apparition. « C’est un monde enfant » affirme Montègre, célèbre écrivain renommé de Mobius. Les habitants présent sont hybrides et ne paraissent pas dater d’aujourd’hui. Même si leurs avancements technologiques sont encore primitifs,  on y trouve des villes bien aménagées, avec quelques bâtiments administratifs et culturels. Certains sites nous ont été interdits d’accès pour des raisons confidentielles. Devant l’attitude passive de cette planète, le conseil de Mobius offre son aide dans les temps à venir. Cette décision, bien que provisoire, devra prendre effet sous peu. Afin de favoriser cet accord, un accès en vaisseau spatiale sera aménagé, cette dernière opération prendra un peu de temps. Mais bientôt, tout Mobius pourra venir admirer cette planète qui nous a pas fini de nous livrer ses secrets ».                                                                                                                                          Jyoce Meric
--------------------------------------------------------------------------------------------------------                                                                                                                                          Chapter one : Dans un parc, des rires d’enfants jaillirent sans cesse. Les petits bambins jouaient frénétiquement dans l’aire de jeux, assis dans le sable ou dévalant les toboggans. Cette aire était entourée de bancs où les parents se reposaient tout en surveillant les enfants. Une jeune femme venait de s’assoir sur l’un des bancs tournant le dos à un petit lac. C’était une chatte aux yeux de cristal et à la fourrure grise claire. Un petit sourire nerveux semblait courir sur son visage, comme si elle attendait quelque chose ou quelqu’un :

« Je ne suis pas trop en retard Sarah ? »  

Pris de surprise la femme se retourna avec un petit sursaut. Un chat noir se tenait debout, l’air un peu embarrassé. Reprenant son calme, Sarah répondit doucement :

« Non, je vient de m’installer »

L’homme, vêtu d’un costard noir répondit par un sourire qui montrait un certains soulagement. Sarah arrangeait une dernière fois ses cheveux et se leva. L’amant lui tendit la main, elle l’accepta et ils partirent ensemble en logeant le lac.
Quelques années plus tard :
On retrouve le même parc, la même aire de jeux, les mêmes bancs toujours aussi fréquentés par parents et enfants. Même si l’état des installations s’est un peu détérioré, les enfants ne se lassent pas des quelques balançoires et toboggans mise à disposition. Un sentiment de nostalgie plane au dessus des parents qui seraient venus ici, s’amuser comme le font leurs enfants maintenant. Un sentiment que Sarah préférait oublier, son regard était plus froid, plus désespéré et… plus triste. A côté d’elle, un enfant qui la suivait machinalement. Il ressemblait presque qu’à son père : la tache rouge au bout de la queue et les cheveux jaunes. Seul une de ses oreilles était grise, rappelant vaguement sa mère. Le jeune chat voyant sa mère perdu dans ses pensés, s’approcha de l’aire de jeux. Sarah reprit aussitôt c’est esprit et voyant son fils échapper à sa surveillance elle dit :

« Aaron, reviens-ici » avec à la fois de l’affection et de la sévérité.

Ce dernier, déçu fit demi-tour pour revenir aux côté de sa mère

« S’il te plait maman je te promets de faire attention » insista-t-il

« Bon d’accord, mais pas longtemps » répliqua-t-elle. Si elle paraissait sévère, Sarah disait difficilement non.

A ces mots, Aaron partit jouer en remerciant sa mère. Si cette attention paraissait excessive, c’est parce qu’elle a peur qui lui arrive quelque chose. Elle lui a transmit son asthme, même si les médecins ont assuré qu’il n’était guère violent, elle prend beaucoup de précaution. Sarah a interdit toute pratique de sport ou de jeux où il faut courir. De la même manière qu’elle refusa qu’il apprenne un des 4 éléments qui était devenu une tradition sur Nerios. Selon elle Aaron devait devenir avocat ou homme d’affaires comme l’était son père. Mais au fait, où est-il ? Se serait-il lâchement enfui, sans assumer ses responsabilités de père ?
C’est ainsi qu’Aaron vécut son enfance, toujours surveiller de près par sa mère, jusqu’au « départ imprévu » de celle-ci.

   Chapter two : "Enfin, après des mois de dur labeur, la voie spatiale reliant Mobius à Nerios venait d’être achevée. Les engins étaient opérationnels et prêt à être utilisé, quant à la sureté du transport, elle était des plus fiables. Plusieurs essais furent exécutés afin de prouver la sécurité des vaisseaux, même si ils auraient puent mérités un meilleur coup de pinceau sur leurs belles coques. L’installation était également prête, c’est qu’on avait tout prévu ici ! En effet des employés de service se tenaient derrière des guichets dans la « gare des étoiles ». On a même eut le droit à des hôtesses de l’air."

Un des vaisseaux entra en gare, voie B, la forme un peu ronde de ce vaisseau faisait penser à une olive. Les 2 réacteurs s’arrêtèrent avec bruit, ce qui permit au vaisseau de se stabiliser. Un sas arrière s’ouvrit et permit aux nombreux touristes de toucher terre :        

« C’est celui-là » Dit une voix à peine audible.

Sarah regarda le vaisseau arriver avec mélancolie. Son état de santé inquiétait les médecins, ils devaient la transférer sur Mobius pour recevoir des soins plus approfondis. Elle peinait à formuler une phrase sans reprendre sa respiration tout les deux mots.

« Fais bien… attention à Aa… Aaron, Georges » dit-elle avec difficultés.

Même si Aaron avait grandi, il ne pouvait cacher ses larmes. Il eut répété au moins une vingtaine de fois « ne pars pas » à sa mère. A présent c’était son oncle qui allait s’occuper de lui. Un chat vert, l’œil fier comme Antisthène, et le regard un peu sombre. Il méprisait la réforme qui visait à laisser les enfants choisir  leurs avenirs. Pour lui, on aurait du rester aux traditions sur l’apprentissage des arts martiaux et des pouvoirs élémentaires. Ce départ était avant tout l’aube de sa succession, même si son air de déception laissait penser le contraire. Après les derniers « Au revoir », le vaisseau repartit en direction de Mobius. Parfait, tout obstacle était maintenant écarté et mis hors d’état de nuire au bon fonctionnement de ses plans. Une fois le vaisseau disparut, les deux chats quittèrent la station.

« Dis donc, tu es toujours dans cette école pour gamins intelligent ? » demanda l’oncle dès qu’ils eurent traversé la porte.

« Oui » répondit simplement Aaron, encore triste du départ de sa maman.

« Pfff » poussa Georges honteux de savoir que son neveu voulait suivre les traces de l’individu irresponsable qu’est son père « c’est un perte de temps ».

Il fallait à tout prix changer cette mentalité indigne d’un « Nériosien ». Selon son oncle il faudrait commencer par lui apprendre toutes les bases... en matière de combat.

   Chapter three : Quelques mois avant les premières « catastrophe naturelles »

Aaron, sortit du dojo où il recevait ses cours d’art martiaux. Il était exténué alors qu’il n’avait assisté qu’à la moitié du cours. Il est vrai qu’il n’était pas taillé pour se battre. Il connaissait de nombreuses coups, mais en pratique il n’arrivait pas à les exécutés. Endurance trop faible, pas assez d’expérience ou manque de confiance en lui ? Son oncle reprenait confiance car on approchait de la phase la plus intéressante. En attendant son oncle, Aaron prit une barre chocolatée dans son sac et sortit son cahier sur lequel il faisait des dessins. A force, il commençait à se demander pourquoi son oncle l’avait si soudainement changer d’orientation. Mais il n’osait pas demander, par peur de déclencher la colère de Georges. Las de dessiner, il retourna son cahier où nous pouvions voir des croquis de personnages se battant. Chacun avait un nom au dessus, c’était probablement les enchainements inventé par Aaron. La plupart commençait par une projection dans les airs. Il est vrai qu’il s’était fait remarqué par sa vitesse impressionnante et ses sauts incroyable. Au fond, il commençait peut-être à aimer les arts martiaux.
Soudain, son oncle arriva dans une superbe Beta Jiuletto, d’un modèle vieux mais incontournable. Il se garât sur le parking à quelques mètres du dojo. Aaron monta dans la voiture et ils repartirent aussitôt. Georges demanda, comme à son habitude si ça c’était bien passé :

« Bof, comme d’hab’ » repondit Aaron, un peu honteux de devoir lui avouer qu’il ne passera certainement pas le prochain grade.

Mais son occle pensa qu’il était temps, la dernière phase allai être enclenchée. Il regarda son neveu, complètement épuisé par les tords sont asthme en espérant les corriger.
La matiné passa ainsi, et après le déjeuner, notre jeune chat partit voir ses amis au parc tant fréquenté comme tous les jours. Une fois arrivé, il repéra assez vite Jack, un aigle bleu clair. Il le vit également et dit sur un ton festif :

« Yo, Aaron ça boum ? » Il s’exprimait toujours de cette manière sans qu’on sache pourquoi.

« Lu’ Jack, tu es tout seul ? »

« Nan, elle tardra pas à se pointer » dit-il en mettant ses lunettes aux verres dorées.

Ce Jack était plein d’ambitions, il voulait devenir le nouveau grand Visire de l’air. Pour cela, il s’entrainait à fond pour réaliser son désir. Mais il était du genre mauvais perdant et faisait tout pour parvenir à ses fins.

« Vous voila les garçons, je vous cherchais ». Dit une vois de derrière l’entré du parc

Cette voix était celle d’une hérissonne violette nommée Léa. Elle maitrisait à a casi-perfection les attaques feu de son niveau. Sa persévérance et son ardeur était sans faille, comme une flamme qui n’e s’éteins jamais. Néanmoins, elle était du genre à s’enflammer trop vite. En générale, ils s’asseyaient sur un banc et causaient. De temps en temps, ils aidaient Aaron à s’améliorer, malgré les explications bancales qu’ils lui fournissaient.
Mais le temps devint de moins en moins clément. De gros nuages noirs se formaient, laissant présager un orage. Le parc se vida rapidement, rendant l’endroit vide. Cependant, Aaron ne semblait pas effrayé, même sous les paroles de ses amis, il marchait doucement, contemplant le ciel. Il  voulait être aussi rapide que les éclairs qui battaient le tonnerre à la course. L’orage passa vite mais il suffisait à terrorisé les honnêtes citoyens.

«Wouah, ‘faudrait qu’il se calme là Light » pesta Jack en se bouchant les oreilles « y m’a foutu les jetons »

Cette expression symbolisait « la colère de Light » après son bannissement. C’était une sorte de vengeance pour lui de faire peur aux habitants qu’il avait donné l’ordre de créer. Impressionné par l’impassibilité d’Aaron face à ce bref cataclysme, Jack et Léa allèrent le questionner :

« Alors là mec respect, comment t’a pas bronché, c’est incroyable » s’exclama l’aigle encore tétanisé par la peur.

« C’est pas si terrible que ça non ? répondit Aaron

« Tu plaisantes ? Tu pourrais faire toucher pas les éclairs » dit Léa avec une certaine superstition.

Aaron ne comprenait pas leurs réactions. Pour lui ce n’était qu’un tout petit orage de rien du tout. Bon, après cet incident, le groupe resta un peu ensemble pour se remettre de leurs émotions. Puis vint le moment des aux revoir. Chacun repartit de son côté, Aaron alla chez son oncle. Etrangement, il l’attendait sur le seuil de la porte. Aaron partit se coucher après manger sans lui parlé. Georges n’était pas très sociable et faisait un peu peur avec son regard méprisant. Mais au fond, il ne pouvait s’empêcher de sourire.
 
   Chapter four : Ce fut  un lendemain difficile, mais Aaron arriva tant bien que mal à se tirer du lit. Il descendit au rez-de-chaussée, étrangement son oncle n’était pas la et la table était généreusement garni de Croissants et autre pâtisseries. Il prit sans hésiter un des croissants et s’asseyait sur une chaise. Après l’avoir avalé, il aperçut de la lumière qui s’échappait d’un escalier, menant sans doute à la cave. Pris de curiosité, il y descendit sur la pointe des pieds. En bas se dressait une porte en bois entre-ouverte, avec la plus infime des précautions il l’ouvrit. On aurait dit un atelier, Aaron ignorait complètement l’existence de cette pièce. Ce n’était pas difficile pour lui de deviner les formes qui l’entourait. Un plan de travail se trouvait au fond et sur les côtés, il y avait des vieilles armoires contenant livres et objets indescriptibles.

« Tiens, tu es réveillé. »

Tout de suite après, une petite ampoule s’alluma, chassant la pièce de l’obscurité. Georges était assis en face du bureau, l’air plus joyeux que d’habitude. Pensant qu’il avait fait une bêtise, Aaron balbutia des mots incompréhensibles.

« Ne t’inquiète pas tout va bien, approches s’il-te-plait » Dit-il gaiement. Cette réaction était très surprenante, en temps normal il aurait grondé Aaron.

]b]« Euh… Quel est cet endroit »[/b] questionna Aaron
L’oncle ignora ça question et tourna la tête en direction de la bibliothèque. « Tu vois ce livre là-haut ? C’est celui qui retrace l’histoire de Nerios ».

Aaron s’en souvint, il l’avait déjà étudié à l’école, ça parlait des 5 dieux, de la création de la planète… Georges poursuivit avec le même entrain :

« Seulement… cette édition est particulière, et maintenant censuré. Depuis que le gouvernement a réduit l’influence des grands Visires : Chacun est libre de choisir ce qu’il fera. Ne te sens pas concerné je vais vite te remettre dans le droit chemin, et pour cela je vais t’enseigner les pouvoirs de la foudre ! »

« Que....  Foudre ». Ce mot raisonnait dans la tête d’Aaron. C’était l’élément qui fut interdit à la pratique car il était jugé néfaste. Tous les pratiquants furent durement réprimés pour éviter son développement. Pourquoi son oncle voulait à tout prix lui enseigné ça.  

« Tiens, prends ça » Dit Georges en jetant un objet à Aaron.

Il l’attrapa dans le creux de sa main et l’observat. Un bracelet gris ? Le métal le composant était tout de même léger et un voyant rouge clignotait.

« Mets-le, en pendant qu’on y ait tu peux prendre aussi ça » Dit-il en pointant quelque chose sur le bureau.

On allait de surprise en surprise. D’abord un bracelet-montre et maintenant un paire de gants et de chaussures. Egalement fait de métal, les gants étaient marqué d’un « + » rouge sur le gant gauche et « - » bleu sur celui de droite. Sans discuter, Aaron s’équipa de ses drôles d’équipements.

« Ils ont été créés par Kaminari, Celui qui était censé succéder à l’abruti qui fit réduire la foudre au silence ». Il voulait sans doute parler de l’élu à qui Light à confié son savoir. « Prends en soin, c’est l’un des derniers sur Nerios, à la base ils furent confié aux débutants dans l’art de la maitrise de la foudre ».

Trop occupé à admirer ses gants, Aaron ne prêtait plus attention à ce que disait son oncle :

« Kaminari, écoute-moi c’est important ! » Dit-il avec mécontentement.

Aaron ne comprit pas pourquoi il l’avait nommé ainsi, mais au fond de lui il trouvait son prénom trop classe :

« Désolé, Pourquoi tu m’as appelé comme ça ? »

« Et bien parce qu’Aaron était le petit garçon trouillard et lâche que tu étais. Maintenant tu es Kaminari, le dernier maître de la foudre Sur Nerios ».

« Où tu veux en venir ? » Dit Aaron en croisant les bras.

Désespéré l’oncle se frappa le visage. La crédulité de cet enfant le dépassait, Il tenta de sauver la mise avec cette unique phrase :
« Fais-le pour ta mère ». Aaron acquiesça par un signe de tête, montrant encore plus ça naïveté. « Bon allez commençons sans plus tarder ».

Final Chapter : (Avertissement : à partir de ce moment le nom d’Aaron sera remplacé par Kaminari)

Le grands jour était arrivé, nous nous retrouvions dans la gare qui avait emmené quelques années plut tôt Sarah. Kaminari regardait son billet en essayant de déchiffrer les minuscules inscriptions au dos. Fort heureusement se départ n’était pas du même motif que celui de sa mère. Non, son oncle avait appris la situation critique sur Mobius. Ce fut compliqué à expliquer à Kaminari qu’il allait sur Mobius pour contrer un savant diabolique aux côté de la résistance Il pensait qu’envoyer son neveu là-bas leur apporteraient un peu d’aide. Depuis que ce message incomplet fut transmit par onde satellite ressemblant à un S.O.S. et invitant à rejoindre le combat face au docteur Eggman Il pensa que cela ferait un bon entrainement. Au moins, le gouvernement Neriosien ne viendrat pas causera plus de soucis, vu que la foudre est un éléments interdit. Par malchance l’initiation doit être interrompu, mais Kaminari, maîtrisait les bases de ce qu’il lui avait enseigné. Il y eu quelques accrochages, comme quand Kaminari s’était foudroyé lui-même, ce qui entraîna l’épi sur sa tête ou quand il provoqua une panne de secteur en voulant absorber l’énergie d’une ampoule. Mais bon, c’est du passé, maintenant son endurance un légèrement augmenté, et sa vitesse fut décuplé grâce à ses chaussures.
Son oncle fut un peu déçu de ne pas pouvoir lui en apprendre plus. Il aurait aussi voulut voir Kaminari à l’apogée de son pouvoir. Avant le départ il donna plusieurs règles :
D’abord ne pas montrer son équipement aux personnes louches, ou dans le meilleur des cas le cacher. Ensuite ne pas parler de ses pouvoirs à sa mère. Et enfin ne jamais revenir sur Nerios, car il pouvait être à tout moment dénoncé et en subir les conséquences.
Puis vint le temps des adieux, c’est dommage car une sorte d’amitié avait commencé à naître entre les deux chats. Mais c’est sans hésitation que Kaminari entra dans le vaisseau qui décolla presque après.

Etats spéciaux :

-Overdrive (surcharge/surtension) : C’est l’état le plus puissant de Kaminari. L’électricité vient s’accumuler autour de lui, formant une aura bleu foncé qui ne demande qu’à être utilisé. Cet état résulte d’une absorption d’énergie électrique importante, augmentant grandement les capacités de Kaminari. D’abord, sa vitesse et sa force sont décuplées pendant une courte période (dès que l’énergie absorbée est épuisé). Ensuite, il peut plus facilement prendre l’adversaire par surprise, et enchainer des combos. Enfin, cet état lui permet d’avoir recours à d’autres techniques à coût d’énergie important (tellement que cela nécessite une surcharge). Durant cette période, il ne ressent plus les vices de son asthme, mais il peut quand même se faire toucher par les offensives adverses. Une fois l’énergie épuisée, L’aura faiblit jusqu’à disparaitre complètement. Kaminari n’a plus de forces, ce qui l’oblige à se recharger s’il n’est pas déjà évanouit. Si ce n’est pas le cas, les effets secondaires se manifesteront (respiration lourde et difficile ou crise d’asthme plus ou moins aigu).
-Piles à plat : Voici l’état qui succède généralement à l’Overdrive. Il survient quand le bracelet est vidé de son énergie (indiqué par un voyant lumineux rouge qui clignote). Comme le bracelet draine une partie de l’énergie de son possesseur pour le convertir en énergie électrique, il affaiblit Kaminari qui peut perdre connaissance.
-Tu m’as cherché : On arrive à l’état de colère, qui arrive quand il n’est pas très content. Ici, aucun boost ne lui est attribué, car Kaminari attaque avec acharnement. Son style de combat devient alors pus agressif et plus imprudent. Il à tendance à attaquer sans réfléchir même si c’est une technique qui va au delà de ses capacités (exécutable seulement en surcharge). Cette situation surgit quand on l’a traité de minable, de faible,… (En le pensant vraiment).

X : secret verrouillé ! Jouez au mode histoire pour le débloquer

X : secret verrouillé ! Jouez au mode histoire pour le débloquer

X : secret verrouillé ! Jouez au mode histoire pour le débloquer

Autre :

Kaminari s’exprime en rouge, noir ou bleu foncé selon les disponibilités.
Son thème est Chaoz Airflow de ParagonX9 (les plus curieux iront faire leur petite recherche)
Quelques points de l’histoire sont basés sur Naruto (j"ai eu mon époque '-') (éléments, les grands Visire remplace les –Kage, convertir son énergie en énergie élémentaire comme malaxer le chakra)
Le perso est crée de toute pièce (le chat étant mon animal préféré, idem pour la foudre qu’est mon élément favori). En revanche le nom Kaminari signifie « foudre » ou « tonnerre »


Fiche résumé:
 


Dernière édition par Kaminari le Mer 11 Mar 2015 - 20:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Robotnik
Chef des Egg Armées Badniks
Chef des Egg Armées Badniks
avatar

Masculin Messages : 1829
Age : 26
Localisation : Bullet Station, avec Carol
Humeur : Lord Brevon a une armée... MOI AUSSI ! HA !

Fiche du Chao
Nom: Maul
Alignement (%hero) Alignement (%hero):
25/100  (25/100)
Rings Rings: 933

MessageSujet: Eggy mode Solar    Dim 22 Sep 2013 - 23:16

excellente fiche, claire et complète, juste, un petit résumé de l"histoire parce que ça fait bôcoup à lire TnT
-il est peut être un petit peu faible pas un mal, mais ça peut te porter préjudice
- c"est clair et assez concis.

Bref, un petit résumé et choisis avec qui tu veux commencer, les persos de Al", en ce cas, tu devras attendre qu"il reprenne ou les miens, et je serai ravis de t"accompagner quand tu veux  Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://tails-dreamer.jeunforum.com/h48-commandant-perdu
Kaminari
La Foudre Ardente
avatar

Masculin Messages : 41
Age : 21
Localisation : Dans le code source
Humeur : Tout à fait normal

MessageSujet: Re: Fouchy Aaron alias Kaminari   Lun 23 Sep 2013 - 19:11

Merci pour cette réponse que je ne pensais point entendre lors de ce premier essai...
 
Il est vrai que mon perso est un peu faible, j'ai voulu vraiment éviter le grobilisme au maximum. Du coup j'ai bourré mon pauvre Kami' de faiblesses et défauts. Néanmoins quelques questions me sont parvenues durant la lecture de ce commentaire :
 
-first : C’est trop long… ah bon ! *regarde ses brouillons manuscrits*…  mwouais pas faux. Nombreux sont les passages que j’ai supprimé, mais cela s’avère pas suffisamment. Pour l’histoire du résumé, je marche mais dois-je un bref récit dans un autre commentaire qui retrace les grandes lignes de mon histoire ou dois-je relire et supprimé tout ce qui ne serait guère pertinent à mon histoire ?
 
-second : Concernant le perso avec qui je vais commencer je le communiquerais après (faut que je regarde quel(s) menbre(s) est/sont libre(s).
Revenir en haut Aller en bas
AlexiSonicKST
Animateur déchu / [!]Skyzomégalo fou
Animateur déchu / [!]Skyzomégalo fou
avatar

Masculin Messages : 5572
Age : 22
Localisation : Sous son chapeau
Humeur : Les patates au pouvoir et les vaches aux subordonnées relatives !

MessageSujet: Re: Fouchy Aaron alias Kaminari   Mar 24 Sep 2013 - 1:35

Pour le résumé : en fait tu peux garder ta grosse histoire bien complète si tu veux. Mais le but de la fiche est AUSSI de permettre à tes futurs partenaires de pouvoir rapidement avoir des infos sur ton personnage et ce à quoi ils doivent s'attendre en tant que narrateur.
Le but n'est pas vraiment de narrer toute l'histoire, mais d'en faire un rapide synopsis permettant d'avoir un rapide aperçu. Evidemment, rien n'empêche, et c'est même conseillé, de développer pour bien souligner la cohérence du personnage, mais quand l'histoire commence à être très longue, un petit résumé peu s'avérer bien pratique.

J'ai regardé les quelques points sensibles d'une fiche, et je pose juste quelques questions, en sachant qu'il est possible que je n'aie pas tout lu et que c'est de ma faute si je pose une question auquel tu réponds déjà dans ta fiche et dans ce cas que vous pouvez me taper :
- J'aime bien l'anticipation : précise l'attitude de Kaminari face à un inconnu en général, et son avis à propos d'Eggman, même si son opinion ne s'est pas encore vraiment forgée.
- Comment ont-ils été mis au courant pour la Résistance ? Le Mouvement est ultra-secret, les rares initiés mis au courant de son existence ont juré de n'en parler à personne, et d'ailleurs ils préfèrent comme ça car Eggman surveille tout, tout le temps, quasiment partout. Et pourtant Eggman lui-même ne se doute pas même de l'éventualité de l'existence de la Résistance. Si nécessaire, tu peux dire qu'un membre de la Résistance a pris contact avec l'extérieur pour une raison x ou y, mais il faut quand même une sacrément bonne raison.

Pour les personnages disponibles : en fait, vu le temps de pause, je vais faire très simple :
- Soit tu commences avec l'un des membres qui a déjà été évoqué dans L'Histoire du RPG, la Résistance en action (synopsis pas tout à fait à jour, mais relativement suffisant dans le cas présent) : dans ce cas il est probable (mais pas obligé) que ton arrivée se déroule en réalité quelques jours après tous ces événements (ce qui, d'un point de vue logique statistique, serait en fait bien plus normal que de faire coïncider ton arrivée avec tout un tas d'autres événements exceptionnels)
- Soit tu commences avec un autre membre de la Résistance non encore utilisé... et là c'est free style, on commence où et quand tu veux dans le RP. Si tu commences avec un personnage de Solar, en plus, alors là c'est le top, vous pouvez même commencer tout de suite, provoquer la jalousie des autres membres et me motiver à relancer le RP en entier. Mais les choix sont plus restreints.

Voilà, même sans vraiment lire, je pond quand même des pavés. Je suis un type dangereux. Moi aussi je devrais introduire des synopsis systématiques à la fin de mes posts.

Edit Solar: Tellement de lettres! ouais faudrait que je créer d"autres perso moua... *Gasp* Eh ouais j"edit parce que j"ai la flemme de poster! J"aime ça

_________________
Exclamation Appelez-moi juste AlexiSonic, le KST ne se prononce pas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fouchy Aaron alias Kaminari   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fouchy Aaron alias Kaminari
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tails Dreamer :: Zone RPG :: Départ :: Présentations des personnages-
Sauter vers: